Montpellier retrouve le cap

Les Montpelliérains ont mis fin à une longue série de matchs sans victoire à Bordeaux (1-2). Revenus en septième position et proches des places européennes, les Hommes de Michel Der Zakarian ont potentiellement relancé la machine, à dix journées de la fin.

Après deux claques reçues au Parc des Princes (5-1) et à domicile face à Reims (2-4), Laurent Nicollin a tenu de nombreux propos pour faire réagir cette équipe. Au repos ce week end, les esprits ont eu le temps de bien se préparer pour ce déplacement capital. Dans une enceinte qui sonnait plutôt creux de la par la date de l’événement, les Montpelliérains n’ont pas eu froid aux yeux. On a retrouvé un Florent Mollet plus entreprenant dans le jeu. Le choix de mettre Paul Lasne a son poste habituel (au milieu de terrain) aux cotés de Damien Le Tallec, s’est tout de suite fait remarquer. C’est également lui qui est à l’origine de l’ouverture du score dans cette partie. A la vingtième minute de jeu, un bon travail d’Andy Delort lui a permis de centrer en direction de Lasne, esseulé dans la surface girondine. Ce dernier propulsa une tête puissante ne laissant aucune chance au gardien adverse (0-1). Malgré des débuts équilibrés, le scénario était idéal pour Montpellier. Enfin, c’était le cas jusque là. En effet, les Héraultais ont beaucoup trop reculé après l’ouverture du score, laissant la totale possession à l’adversaire (Plus de 60%). La sanction a fini par arriver par l’intermédiaire de Basic. Sur une occasion bordelaise cafouillée, De Preville arme une frappe déviée par le corps du buteur. L’appel de la VAR a confirmé la validité de ce but, et les deux équipes se retrouvaient à égalité à la pause (1-1).

Michel Der Zakarian a alors réuni ses troupes et a parlé. Parler oui pour tenter de reprendre l’ascendant psychologique dans cette partie, car depuis le but de Lasne, le MHSC subissait. C’est chose faite puisque les Pailladins ont attaqué fort le second acte. En mettant la pression, c’est Hilton qui a bien failli tromper Costil, auteur d’une grande parade. Sur le corner qui en découlait, Daniel Congré a surgi au milieu d’une defense trop passive. Cette fois, Montpellier repassait devant (1-2). En revanche, cette fois ci, pas question de refaire la même erreur qu’en première période. Face à des Bordelais qui sont finalement restés timides dans la construction, les Montpelliérains géraient sereinement leur sujet. L’animation offensive était même à mettre à l’avantage des visiteurs tant les Girondins ne savaient quoi faire. Impériaux, les défenseurs Pailladins ont été de grands artisans concernant la victoire. Malgré un moment chaud en toute fin de partie, le MHSC résista solidement pour empocher trois points qui feront beaucoup de bien. Avant de recevoir Angers pour confirmer le regain de forme, Montpellier fait sans doute la plus belle opération du « week end » dans une course européenne palpitante.

De Bordeaux, Quentin Jacquet

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s