Un sourire retrouvé

Les Pailladins se sont défaits de Caen ce Dimanche après midi à la Mosson (2-0). Un succès construit sur un but de Gaëtan Laborde, suivi par un CSC de Paul Baysse. Au classement, le MHSC se retrouve sixième à l’aube du derby à Nîmes.

Il faut parfois savoir pousser une gueulante dans les vestiaires pour motiver ses troupes. En manque d’inspiration en première période, les Montpelliérains ont été bousculés par le président Nicollin à la pause. Un réel besoin de bouger ses troupes après 45 premières minutes ternes, à l’image des matchs précédents en 2019. Cette rage de vaincre était tout à fait normale après ce que nous ont proposé les Héraultais. Face à des Caennais dans le dur au classement, le MHSC n’a pas trouvé rapidement les armes pour bouger la défense Normande. C’est à partir du quart d’heure de jeu que les attaquants Pailladins pointaient timidement le bout de leur nez, sans que cela ne soit réellement concluant. Le plan tactique de Fabien Mercadal, entraineur du SMC, bloquait l’entre jeu et surtout Florent Mollet sevré d’espace, ce qu’il affectionne habituellement. Lors du coup de sifflet qui renvoyait les deux équipes aux vestiaires, il y avait bien un sentiment de déception dans les tribunes. Ou avait bien pu passer ce jeu flamboyant du mois d’Octobre et Novembre ? Heureusement, Laurent Nicollin a trouvé les mots pour faire sortir cette inefficacité.

En effet, la donne a totalement changé dans les premières minutes. Plus percutants et insistants, les Montpelliérains ont prouvé qu’ils avaient la capacité de sortir vainqueurs de cette rencontre. C’est Gaëtan Laborde à la 51e minute qui a montré l’exemple. D’une tête reprise après une superbe parade de Samba, il délivre un public qui attendait cela depuis longtemps (1-0). La foudre a continué pour les Pailladins, bien déterminés à montrer au président que les mots n’ont pas seulement traversé l’esprit. Quelques minutes plus tard, les hommes de Michel Der Zakarian ont poussé Paul Baysse à la faute. Un véritable cadeau de la défense de Caen qui permettait alors à Montpellier de faire le break à l’heure de jeu (2-0). Le portier normand a également évité le troisième but sur l’action suivante. C’est environ jusqu’à la 80e minute que le MHSC poussera pour encore marquer. Le réalisme n’était plus là, avec ce tir de Delort à trois contre un, détourné par un grand Samba. Les Caennais ont tenté un timide réveil en fin de rencontre, sans conséquence. Les Montpelliérains se préparent au mieux avant de monter de l’autre coté du Vidourle, pour un derby face à Nîmes qui s’annonce palpitant.

Quentin Jacquet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s