La victoire attendra encore

Rennes et Montpellier se sont quittés dos à dos ce Dimanche (0-0). Beaucoup d’occasions des deux cotés, sans que les filets tremblent. Un bon point pris qui n’arrange finalement pas les hommes de Michel Der Zakarian au classement.

Le succès ne sourit toujours pas aux Pailladins en ce début d’année 2019. Une semaine après le match nul à Dijon, le MHSC est de nouveau contraint à partager les points en Bretagne. Pourtant, ce déplacement aurait dû être la relance attendue par les supporters. Les Héraultais ont montré du caractère en début de partie. En alignant son équipe type, le coach Pailladin espérait marquer rapidement dans cette rencontre, histoire de retrouver une certaine confiance dans sa gestion. En face, les Rennais ont eu du mal à se mettre en jambe, avant de remettre le pied sur le ballon. Hatem Ben Arfa, véritable guide du jeu breton, a fait beaucoup de mal avec ses accélérations, provoquant plusieurs coup franc qui n’ont rien donné. Dans les cages montpelliéraines, Dimitry Bertaud restait à l’affut pour son premier match en tant que titulaire cette saison. C’est à la demi heure de jeu que Montpellier s’est montré plus insistant. La première frappe cadrée venait de la botte d’Andy Delort, sans danger pour le gardien local. La dernière occasion des 45 premières minutes a mis en avant une nouvelle fois le portier Héraultais, qui maintenait son équipe dans la cadence au repos (0-0).

Il a suffit d’une occasion montpelliéraine pour réveiller l’attaque bretonne et le stade. En effet, Florent Mollet s’est montré presque décisif sur une frappe puissante, détournée par le gardien du SRFC sur son montant. Dès lors, Ben Arfa, a repris les commandes de la confrontation. Plusieurs fois, il a approché trop facilement la zone de vérité des Montpelliérains. Une première fois sur coup franc, puis d’une frappe limpide de l’angle de la surface. Impuissant, Bertaud était tout satisfait de se voir sauvé par ses montants. Et la furie rennaise ne s’arrêtait pas là. Vifs, les locaux mettaient à mal la défense, qui concédaient beaucoup de coups francs à l’entrée de la surface, dépassée par le rythme infernal des brteons. La défense Pailladine subissait à son maximum. Les attaquants du MHSC était, quant à eux, sevrés de ballon et de construction offensive. Difficile d’aller chercher les trois points dans ces conditions. Le gardien Héraultais était toujours là pour sauver son équipe. En fin de match, une mésentente entre le portier et la défense du MHSC aurait pu couter cher à ce déplacement. Au final, après avoir subi toute la deuxième période, Montpellier s’en tire très bien. Bougée par un Ben Arfa des grands jours, la défense montpelliéraine aura tenu son rang pour ramener un bon match nul (0-0).

Michel Der Zakarian en zone mixte : « Un très bon point. On était venu pour au minimum un point. Il reste encore beaucoup de matchs« 

De Rennes, Quentin Jacquet

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s