Pas à la hauteur d’une qualification

Succès logique d’Edimbourg sur Montpellier ce Vendredi soir (19-10). Les Montpelliérains laissent donc échapper le rêve d’une qualification qui fut si proche, tout en restant si lointaine avec la prestation proposée à Murrayfield.

Les nombreux supporters qui ont fait le déplacement dans la capitale écossaise ont été douchés par le jeu proposé par le MHR. Un constat terrible, avec beaucoup trop d’indisciplines et une insuffisance conséquente sur des secteurs habituellement forts. Cela s’est très rapidement senti durant les premières minutes. Sur la pointe des pieds, Montpellier restait timide, avec de la variation au pied, tandis que les locaux produisaient déjà un jeu plus performant, basé sur des passes rapides et des décalages. Comme expliqué précédemment, les écossais ont mis à mal la mêlée Héraultaises, ce qui faisait pencher la balance en faveur de ces derniers. En face, les Cistes restaient sur une bonne défense, mais indisciplinée pour aller jouer dans le camp adverse. Suite à plusieurs pénalités tapées en touche, les joueurs d’Edimbourg ont décidé de prendre le score pour valider un début de match tonitruant (3-0). Pas même les mauls ne fonctionnaient à Montpellier. Là aussi, les écossais ont profité de ces erreurs tactiques et de constructions du jeu pour se rapprocher de l’en-but. Sur un gros temps fort, Van der Walt se chargeait de doubler la mise (6-0). Le MHR s’est alors réveillé dans le jeu, en commençant à pilonner. C’est du moins ce qu’il essayait de faire, tant le rideau de fer des écossais ne laissait pas le moindre espace. Une agressivité impressionnante repoussait tous les assauts des Héraultais, de manière disciplinée en plus. Une fois l’orage passé, Edimbourg a remis la marche avant. Trop de faute ont permis au buteur écossais de rajouter trois points de plus à quelques minutes de la pause (9-0). Une mi temps qui finalement n’aura pas été passée dans le désespoir. En effet, durant les derniers secondes, Montpellier s’est en remis à son jeu puissant, pour envoyer Jacques Du Plessis aplatir, après validation de la vidéo arbitrage (9-7). Un score très bien payé, mais prometteur.

C’est à ce moment là que le MHR a connu un règne de seulement neuf minutes dans cette partie. Neuf minutes durant lesquelles les joueurs de Vern Cotter ont entretenu l’espoir de tous les supporters. Revenus avec de meilleures intentions offensivement, Ruan Pienaar s’est chargé de donner l’avantage à son équipe (9-10). Mais encore une fois, le jeu plus dynamique des locaux a encore mis dans la difficulté les Montpelliérains. Sur une poussée, les Cistes se mettent de nouveau à la faute, offrant à Edimbourg, à l’heure de jeu, l’opportunité de repasser devant (12-10). Et la sanction pendait encore au nez du MHR. Les écossais n’ont rien lâché, mettant encore dans le dur la discipline Héraultaise, complètement dépassée en défense. Quelques minutes plus tard, les joueurs de la capitale écossaise ont pris le temps de bouger à droite à gauche cette défense du MHR. Sur le petit coté, c’est Graham qui s’en allait inscrire l’essai écossais, sans trop d’opposition (19-10). Vern Cotter a donc effectué plusieurs changements qui auraient pu s’avérer payants. C’est à dix minutes du terme que la relance aurait pu être belle. C’était le timing parfait pour nous offrir un bouquet final de folie. Encore une fois, un énième en-avant est venu sceller cette offensive. Comme à l’image de cette rencontre, Edimbourg s’est chargé de gagner une dernière pénalité pour envoyer le ballon dans le tribune remplie de Murrayfield. Un échec dur à vivre pour Montpellier qui connaitra certainement une fin de saison longue. Si la sixième place reste abordable, le jeu proposé reste très limité pour bouger les autres écuries du championnat.

A Edimbourg (Ecosse), Quentin Jacquet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s