Un derby et des dégâts (possibles)

Dans le cadre de la treizième journée de D1 et dernière de l’année 2018, Montpellier accueille l’USAM Nîmes à la Sud de France Aréna, voisin et rival de toujours. Match au sommet, entre les Montpelliérains troisièmes du classement, et les nîmois, cinquièmes à égalité de points.

D’habitude, les deux formations ne jouent pas du tout dans la même catégorie. Mais depuis quelques temps, l’USAM se prend au jeu de chatouiller les grosses écuries de notre championnat. Particulièrement cette saison, les gardois font forte impression, en ayant tenu notamment en échec, le grand Paris SG, que même Montpellier n’a pas été capable de contenir une mi temps. Et il y’a de quoi trembler avant cette rencontre de demain soir. Si l’Aréna devrait être une cocotte minute derrière le MHB (car oui c’est tout de même la rivalité régionale qui est en jeu), les visiteurs vont tenter de calmer tout cela, eux qui ne se sont plus imposés à Montpellier depuis un bon paquet de saisons. Au vu de leur dynamique, à cinquante kilomètres d’ici, on doit se dire que c’est l’année parfaite pour enfin s’imposer en terres Héraultaises. Toute la confiance est de leur coté avant ce derby, face à un Montpellier toujours aussi dans le dur en championnat, en Ligue des Champions, mais qui aurait besoin d’une vraie victoire, une victoire de patron dans ce derby. A l’image de la double confrontation en Lidl StarLigue l’an dernier (victoire dans le Gard 24-28, et succès à la maison 33-28 au retour). Mais attention, l’USAM commençait deja à montrer des signes de revanche, et cela s’était vu lors de la demi finale de la Coupe de France, au Parnasse.

Pour le MHB, un succès face à ces nîmois serait une véritable source d’espoir pour l’année 2019, et passer les fêtes de fin d’année légères en doutes. Après leur rencontre complètement ratée face aux Parisiens, les Montpelliérains restent sur une bonne spirale, avec deux victoires en Coupes, devant Toulouse (D1) et Limoges (D2). Plus qu’une rivalité lors de cette partie, c’est surtout au mental que cela se jouera dans une atmosphère qui risque bien d’être étouffante. D’un coté, nous voyons mal comment le MHB pourrait marcher actuellement sur l’USAM sans problème, ni même se faire marcher dessus par les nîmois, d’autant plus à domicile. Mais il ne faudra pas se leurrer, si Montpellier venait à perdre demain, les troupes de Patrice Canayer auront énormément de travail à fournir en deuxième partie de saison pour espérer tirer quelque chose de cet après titre de Ligue des Champions. Difficile de comprendre tout cela, tant l’inconstance cette année fait un réel défaut à nos joueurs, capables de très mauvaises prestations face à des équipes assez abordables (Tremblay), et dans le même temps, d’aller s’imposer chez le leader de l’époque, Chambéry, avec la manière. Souhaitons le meilleur à nos Montpelliérains, à l’instar de ce qu’avaient réalisé les Pailladins lors de la venue de nos voisins outre Vidourle.

Quentin Jacquet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s