Mayol ne réussi toujours pas

Malgré une bonne prestation, les Cistes du MHR ont de nouveau chuté du coté de Toulon ce Samedi (38-28). Les Héraultais empochent un point de bonus offensif grâce aux quatre essais inscrits. 

Il y’a des stades comme celui ci qui ne réussissent jamais. Que ce soit en championnat, et de nouveau en Champions Cup, Toulon reste une forteresse imprenable pour les Montpelliérains. Et pourtant, en face, c’est bien un RCT malade depuis le début de la saison qui se présentait, en total manque de confiance. Mais voilà, le MHR est actuellement dans le même cas, avec des têtes remplies de doutes par rapport à la saison passée. Cela se ressentait beaucoup sur le terrain, avec beaucoup d’approximations et un jeu brouillon entre ces deux formations sans repères. Plus à l’aise tout de même à domicile, le XV de la Rade prenait les points sur des indisciplines Héraultaises qui auraient pu être évitées. C’est à la demi heure de jeu que l’après midi s’assombrissait encore plus pour le MHR. Coupable d’un plaquage haut, Nagusa entraina un essai de pénalité suivi d’un carton jaune (13-0). Il y’a toujours cette galère à trainer dans cette Champions Cup on dirait. Ce petit truc qui fait que Montpellier prend toujours trop de retard pour revenir. C’est avant la pause, que les visiteurs recolleront au score sur un bon jeu dans le coté fermé (13-7). 

Mais Toulon a rapidement rechanté, et Montpellier déchante. Après une pénalité de Belleau, Lakafia récupère un ballon pour s’en aller inscrire son deuxième essai personnel de la journée (23-7). Le score commençait à devenir tendu pour le MHR. La course se faisait alors, et il est difficile de courir derrière un tableau d’affichage déjà conséquent. A l’heure de jeu, c’était alors peut être le déclic. Sur une percée en puissance de Steyn, ce dernier a déposé les toulonnais pour ramener les Cistes (un peu) dans la partie (23-14). Ce n’est pas pour autant que le vrai jeu était revenu, mais les defenses étaient plus larges, et plus d’espaces s’ouvraient. C’est dans les dix dernières minutes que le RCT a soigné son mal. Par deux fois, les locaux ont utilisé la puissance pour s’assurer le succès (38-14). Les Montpelliérains ne pouvaient faire que profil bas, et le mental des toulonnais allait l’emporter ce Samedi. Mais une fois de plus, c’est à la fin que le MHR s’est activé pour tenter quelque chose. Là aussi, deux essais en deux minutes ont permis aux Héraultais d’arracher in extremis un point de bonus offensif (38-28). Le constat est à faire, car dans le jeu cela reste pauvre, mais c’est un point venu de très loin qui s’adresse à Montpellier aujourd’hui. Revanche le week end prochain, au GGL Stadium.

De Toulon, Quentin Jacquet 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s