« C’est notre force à nous cette année »

Comme tout job, il y’a des semaines plutôt tranquilles et des semaines comme celle-ci, bien chargées au programme. Et pour le coup, le MHSC ne fait pas dans la demi mesure, puisque que avant d’aller se frotter au leader incontesté de la Ligue 1 Samedi, c’est Lille qui traverse la France pour une confrontation entre deux concurrents au podium en fin de saison. Une dynamique bien différente cette saison pour les nordistes, qui jouent les troubles fêtes avec quelques formations dans la hiérarchie habituelle. Pour Michel Der Zakarian, il y’a de quoi se méfier en regardant les divers matchs effectués par le LOSC, notamment le dernier en date face à l’Olympique Lyonnais, d’une grande qualité. De plus, les statistiques ne départagent pas plus les deux équipes au Stade de la Mosson, avec cinq victoires pour les Pailladins contre trois défaites. 

Mais on ne peut pas se voiler la face devant cette rencontre. Elle reste bien plus importante que les autres, car si Montpellier veut s’installer durablement dans le haut de tableau, cela passera par des succès contre des concurrents directs, très peu affrontés jusque là, « Tous les matchs sont décisifs. Ils sont tous importants mais bien sur que demain c’est un concurrent direct. Ils (Les lillois) sont à deux points derrière nous, si on a le bonheur de gagner ils seront à cinq points« . L’entraineur Héraultais n’hésite pas à vanter les qualités de l’adversaire, et Dieu sait qu’elles sont nombreuses cette saison, autant sur le plan offensif que défensif, « C’est un adversaire qui est solide en défense, il faudra bien jouer les coups. On va l’aborder pour le gagner comme on l’a fait avant Monaco« .

C’est la première fois de la saison qu’un match se déroule en semaine, et forcément, les organismes sont atteints. En effet, un déplacement à Monaco qui s’est soldé par une brillante victoire a puisé dans les forces montpelliéraines. Cela peut être déterminant pour la rencontre de demain, sachant que le MHSC et le LOSC ont tous les deux joué Samedi, « Il faut deja bien récupérer, car cela arrive trois jours après un match. La faculté physique des joueurs sera importante. Notre première mi temps a été très mauvaise et les dix premières de la deuxième pareil. Les joueurs ont bien réagi et on a su enfoncer le clou en étant efficaces. C’est notre force à nous cette année« . Un rendez vous au sommet pour les Pailladins qui vont devoir faire preuve d’exemplarité et d’application pour tenter de faire chuter les Lillois pour la cinquième fois de la saison. 

Quentin Jacquet 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s