Déroute au fin fond de la Hongrie

Huitième défaite en dix matchs de Ligue des Champions pour le MHB. Le constat ne peut qu’être effectué après une nouvelle désillusion du coté de la Hongrie (25-19). Difficile de trouver du positif dans une rencontre passée sous l’eau. 

Que dire à propos du score si Nikola Portner et Melvyn Richardson n’étaient pas sur le terrain ce Dimanche. A eux deux, ils ont évité un véritable naufrage dans le volcan de Veszprem. L’un auteur de neuf buts, l’autre tournant aux alentours de 50% d’arrêts, et pourtant, c’est une nouvelle défaite qui éloigne Montpellier encore plus de la qualification. La foudre a été subie dès le debut de cette rencontre. En effet, les Montpelliérains, bien trop timorés en attaque, se sont fait manger par une défense agressive. Et devant, tout roulait pour les Hongrois, qui perçaient sans aucune difficulté la ligne bleue et un Vincent Gérard qui ne pouvait pas faire grand chose (7-2). Une fois l’orage passé, le MHB n’arrivait pas plus à revenir au tableau d’affichage qu’avant, mais montrait un visage un peu plus intéressant avec l’entrée du gardien suisse dans les cages (13-8). A la pause, c’était un moindre mal pour les joueurs de Patrice Canayer, qui n’accusaient « que » quatre buts de retard (15-11). 

Bien malheureusement, la rechute a été rapide. A l’image du debut de rencontre, le gardien de Veszprem a mystifié l’attaque du MHB, ne laissant pas la moindre chance de recoller (19-13). Malgré les exclusions, les locaux dominaient toujours mais commençaient à manquer d’efficacité face à un Portner très inspiré. C’est bien dommage pour les Montpelliérains qui n’en ont pas profité par manque de lucidité en attaque (20-15). Lorsque ce furent les pertes de balles qui empêchaient le retour, c’était encore ce diable de Sterbik qui avait fermé la boutique. Tout naturellement, les joueurs de Veszprem ont déroulé jusqu’à la fin de la partie, sans pour autant infliger une sévère correction au tableau d’affichage (25-19). Les chances de qualification deviennent de plus en plus minimes. 

Quentin Jacquet 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s