Une affaire en or de Savoie

ABattus de peu il y’a quelques joueurs par les modestes suédois de Kristianstad, les hommes de Patrice Canayer ont frappé du poing sur la table en allant s’imposer du coté de Chambéry ce jeudi soir (22-29). 

Certaines fois, il vaut mieux faire profil bas après une triste défaite. C’est dans le doute que Montpellier se rendait en Savoie, chez son ancien entraineur adjoint Erick Mathé. Beaucoup de sourires, beaucoup de joie lors des retrouvailles qui datent alors de quelques mois. Mais une fois l’échauffement terminé, il fallait se mettre au travail. En solides leaders, les chambériens ont pris le tableau d’affichage grâce à un gardien déjà très efficaces (5-2). Pour le MHB, il s’agissait avant tout de retrouver de l’efficacité au tir, et surtout, resserrer une défense bien trop perméable devant les attaques sanglantes des savoyards (8-7). Au final, malgré un depart canon dans ce classique de notre championnat français, aucune des deux équipes ne parvenaient alors à surmonter l’autre. Bien au contraire, nous assistions à un match plaisant et l’on commençait à retrouver un Montpellier convaincant, digne de son titre de dauphin de l’an passé. A la pause, les arrières Héraultais maintenaient leur formation au contact de Chambéry (14-13). Ils se donnaient alors le droit à toute issue possible au terme de cette rencontre. 

C’est du moins le message transmis par Patrice Canayer lors de la mi temps. En effet, dès le retour des vestiaires, les Montpelliérains ont fait la différence très rapidement pour prendre l’avantage sur deux ou trois coups d’éclats (15-16). Ils le doivent en grande partie à leur travail défensif, exemplaire face à des chambériens qui doutaient alors. Mais les savoyards ne côtoient pas le haut de tableau pour rien. Malgré un jeu très efficace développé par les visiteurs,  les locaux restaient solidement accrochés au tableau d’affichage. Heureusement, la base arrière était toujours présente, avec à l’actif sept buts pour Melvyn Richardson, et six pour le lituanien Jonas Truchanovicius (19-23). Le temps avançait, et Montpellier se montrait très rigoureux. Bien au contraire du match de Dimanche, ils ont bâti ce succès jusqu’au bout, sans laisser filer ces deux points qui permettent de recoller à la tête du classement, et relancer complètement le championnat. 

De Chambéry, Quentin Jacquet 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s