Sur la pointe des pieds

Après deux semaines de repos, les Montpelliérains sont allés chercher une précieuse victoire sur la pelouse d’Agen (15-18). Une domination récompensée mais que ce fut compliqué jusque dans les dernières secondes. 

Nous revoilà plongés au beau milieu de notre cher Top 14 après cette coupure internationale. Une pause pour se remettre la tête à l’endroit à Montpellier, après la défaite logique face au Racing 92, il y’a trois semaines. Une préparation intense collait alors avec l’ambition affichée par Vern Cotter avant ce déplacement sur une pelouse hostile. Mais bon, tout cela est désormais derrière nous, et les doutes évoqués à l’aube de la trêve ont été chassés de bien belle manière. En effet, les Cistes n’ont pas trainé pour guider le rythme de cette partie. Pied au plancher, ils ont exploité à plusieurs reprises leur arme majeure : la puissance des avants. Une domination du jeu sans partage, même si la défense du SU Agen tenait le choc, ne laissant que quelques pénalités aux Montpelliérains (3-6). Longtemps efficace dans l’avancée, le MHR se montrait alors trop approximatif à l’approche des 22 derniers mètres adverses. Et puis en face il faut dire que les garonnais perdaient trop de ballons pour se créer de réelles opportunités. Le coup d’éclair survint alors peu avant la mi temps. Avec une superbe inspiration du jeune Arthur Vincent, ce dernier perce la ligne défensive des locaux, pour tendre le ballon à François Steyn qui le récupéra, et s’en allait aplatir (6-13). Le verrou avait enfin sauté sur cette pelouse plutôt compliquée pour les appuis. Enfin !

En deuxième période, moins dominateurs, les Héraultais commençaient à s’exposer à un jeu bien plus vif coté agenais. Sur des phases qui sont habituellement propres à nos joueurs, ces derniers offraient l’occasion au buteur maison de recoller au score (9-13). Les minutes avancèrent, et la rencontre devenait plus hachée, avec peu de vitesse et surtout un travail d’avants très dur physiquement. Dès lors, Agen a tiré son épingle pour revenir à seulement un point du MHR à une vingtaine de minutes du terme (12-13). C’est à ce moment là que Ruan Pienaar et ses coéquipiers ont remis le pied sur l’accélérateur. Non pas en terme de vitesse, mais en mettant de nouveau la main sur le ballon en faisant travailler les « gros ». Mais comme en première mi temps, Montpellier avait beau multiplier les pénalités et les longues séquences, les Cistes finissaient par se casser les dents. D’un autre coté, nous voyions mal comment Agen pouvait venir inquiéter la défense montpelliéraine tellement la maitrise était importante. A force, c’est Ruan Pienaar qui s’est chargé d’aller percer la défense à quelques minutes du terme pour inscrire un nouvel essai (12-18). Une dernière pénalité aura mis le trouble à la fin de partie, mais au final, le MHR repart avec les quatre points. L’essentiel est bien là. 

Photo : MHR

D’Agen, Quentin Jacquet 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s