Mollet, de l’ombre à l’étincelle

Petit par la taille, mais deja très grand par la technique et le talent, Florent Mollet a encore marqué de son empreinte une belle victoire montpelliéraine (3-0 face à Marseille hier). Longtemps sans aucune solution en première mi temps, il a parfaitement été bloqué dans le système tactique de Rudi Garcia. L’entraineur marseillais savait pertinemment que le meneur Héraultais pouvait faire de nombreux dégâts. Il a surement du revoir le match à Toulouse la semaine passée. En effet, Luiz Gustavo, soutenu par ses défenseurs centraux, ont éteint tout lancement possible en contrant les transmissions venant des sentinelles. En s’appuyant habituellement sur sa technique et sa rapidité, sans ballon il ne pouvait créer de brèches offensives, et devait donc s’assurer de bien défendre, en bloc, avec ses coéquipiers. Ses seuls points dangereux et dynamiteurs durant le premier acte se trouvaient alors sur les cotés, en soutien des latéraux. Il guidait alors ces renversements de jeu, et s’est procuré une belle occasion, sauvée par Mandanda au premier poteau.

L’histoire s’est révélée bien différente après la pause. Touchant plus de ballons, il s’est crée de véritables espaces pour se projeter vers l’avant. En amenant la balle sur le front de l’attaque, il est à l’origine du premier but après le centre d’Aguilar pour Laborde. Ce fut pour lui aussi un liberation cette ouverture du score, car les espaces s’ouvraient de plus en plus, laissant la place pour une exploitation des ballons comme il les aime. S’il n’aura jamais trouvé une grande précision dans ses frappes, il a encore dirigé à merveille le duo d’attaquants. Sur le troisième et ultime but, il prend le temps de calmer le contre, de lever la tête, avant de glisser une passe décisive pour Paul Lasne. Veritable feu follet, ce sont des crampes logiques qui sont venues interrompre sa partie, peu avant le terme. Une ovation du public bien méritée, pour un joueur plutôt dans l’ombre en première période, avant d’exploser en rythme pour amener la deuxième place du classement au MHSC.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s