Neuf minutes et quarante phases de jeu

A Newcastle (Angleterre) pour Montpellier Sports Actu,

Une semaine après la probante victoire face à Edimbourg, Montpellier a chuté en Angleterre, du coté de Newcastle (23-20). Les Cistes sont deuxièmes de leur groupe, ex-aeqo avec la formation ecossaise juste derrière. 

Parfois, il faut savoir oublier certaines rencontres. Certains regrets provenants d’une première période complètement ratée, et d’une seconde maitrisée, anéantie au bout de la nuit. Il y’a des matchs comme celui ci, où rien ne semble se passer comme prévu, et une fin de scénario cruelle. De retour parmi la prestigieuse compétition, les anglais ont fait grosse impression à Toulon le week end dernier. Ce dimanche, la volonté et la puissance de nos voisins outre manche, ont fait subir un sale quart d’heure aux Héraultais. Une defense trop laxiste encaissait deja dix points en cinq minutes de jeu (10-0). Vern Cotter, visage fermé, se demandait alors ce qu’il se passait sur cette pelouse synthétique. Fort heureusement, les Montpelliérains ont repris du poil de la bête pour pousser les Falcons à la faute et revenir dans cette partie (10-6). En attaque, difficile de trouver des solutions pour aller à l’essai. La défense des anglais était tout simplement impressionnante à voir, tant l’agressivité faisait reculer les Cistes. Se mettant à la faute plusieurs fois, nos joueurs étaient logiquement menés à la pause (16-6).

Revenus avec des meilleures intentions, largement visibles sur le terrain, les Montpelliérains ont fait en sorte de recoller au score. Malgré un premier échec au pied, Ruan Pienaar continuait d’inscrire les points de son équipe (16-9 puis 16-12). A l’heure de jeu, tout était encore faisable pour un MHR bien différent de sa première mi temps. Avec une telle dépense physique, les anglais reculait dangereusement, et la bataille mentale basculait petit à petit coté Montpellier. A dix minutes du terme, pour la première fois de cette rencontre, les visiteurs ont pris l’avantage. En puissance, Paul Willemse s’envoyait aplatir dans l’en-but anglais (16-17). Tout semblait sourire à Montpellier dans ces dernières minutes. Avec un carton jaune contre un joueur de Newcastle, et une nouvelle pénalité de Pienaar (16-20), la victoire à l’extérieur semblait se dessiner. Pourtant la partie est devenue stressante à ne plus en pouvoir. Après une quarantaine de phases de jeu, et neuf minutes supplémentaires, les locaux ont fait craquer la defense montpelliéraine, qui ne pouvait qu’être abattue par ce dernier essai à la 89e minute (23-20). Un match à oublier, même si nos joueurs ramènent un précieux point dans la course à la qualification.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s