Montpellier a conquis des catalans dans le dur

Depuis Perpignan,

Après celui largement remporté face à Toulouse, c’est un autre derby qui se profilait pour les Cistes du MHR. A une grosse centaine de kilomètres en direction de l’Espagne, nos joueurs se sont imposés à Perpignan. La saison est enfin lancée (20-23). 

Tout comme le retour du derby contre Nîmes au Football, celui contre nos voisins catalans était tout aussi attendu. D’un coté, un MHR trop inconstant qui a régalé son public face aux toulousains la semaine passée, et d’un autre, des joueurs perpignanais dans le dur depuis l’entame de cette saison, sans la moindre victoire. Rapidement à la faute en début de partie, les Montpelliérains ont vite retrouvé le sens de l’avancée. De par son troisième ligne international Kelian Galletier, les Cistes se propulsaient devant au tableau d’affichage. Une bonne entame finalement récompensée (0-5, 5e). Peu de temps après, Benjamin Fall se montrait coupable d’une obstruction, et d’un carton jaune qui aurait pu remettre l’USAP dans la partie. Plus dominateurs dès lors, les locaux ne sont pas parvenus à marquer l’essai qui se rapprochait. En attendant le retour du quinzième joueur, Montpellier faisait le dos rond, sans se faire doubler (6-8). Mieux même. A la demi heure de jeu, Serfontein récupère un coup de pied de Reilhac pour inscrire le deuxième essai des Cistes (6-13). Une fois de plus, Ruan Pienaar manquait la transformation. A la pause, ce furent les fautes catalanes qui permettaient à Montpellier d’être devant.

Cela se confirmait très vite, avec une pénalité de Goosen en début de seconde période pour accentuer le score (6-16). Pour le moment, les Montpelliérains maitrisaient leur copie. Le carton jaune à l’encontre de Acebes donnait encore plus d’avantage à nos joueurs qui continuaient d’appuyer sur les erreurs de l’USAP. Et encore, nos amis perpignanais ne se sont pas facilités la tâche en encaissant un deuxième carton jaune très peu de temps après le premier. Tout roulait pour le MHR. A dix minutes du terme de cette rencontre, Nagusa scellait la partie en inscrivant le troisième essai, celui du bonus offensif (6-23). Pourtant, nous étions loin à ce moment là d’imaginer la fin de match en trombe de Perpignan. Avec un sursaut d’orgueil, les locaux ont fait plier le MHR une première fois par Acebes (13-23). Ensuite, si le temps réglementaire était terminé, ils n’ont pas lâché l’idée de récupérer un point de bonus défensif. Choix payant, car ils ont inscrit un ultime essai au bout du temps par Bachelier (20-23). Il ne fallait pas une minute de plus pour Montpellier, qui finalement aurait pu perdre cette rencontre.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s