Ils en ont vu de toutes les couleurs

Electrique, bouillant et vivace. Nombreux sont les mots qui pourraient qualifier cet interminable derby, terminé sur une belle correction, mais entaché d’incidents avec les supporters montpelliérains (3-0). 

Il aura fallu attendre vingt-cinq années pour que l’on puisse retrouver la saveur de notre derby languedocien. Toute la semaine, les deux camps se sont voués une haine que l’on connait. Peu avant le match, certains incidents se sont déroulés en dehors du stade, avec un des onze bus des supporters nîmois touché par des projectiles. Le ton était donné. A l’intérieur, les chants à l’encontre de l’adversaire se multipliaient, tandis que les tribunes se garnissaient très rapidement. Sur un superbe tifo de la Butte Paillade, les Montpelliérains entraient déterminés sur la pelouse, visage serré. Si nous pouvions nous attendre à un match ouvert, il a rapidement tourné à l’avantage des Pailladins. Le milieu de terrain Le Tallec – Skhiri s’imposait dans tous les duels, permettant aux défenseurs de remonter le bloc très haut. Devant, Florent Mollet commençait un show interminable, grâce à sa technique et sa vitesse, il s’amusait des nîmois. Cette sur domination a mis quelques doutes, car les Montpelliérains ne parvenaient pas à concrétiser. Heureusement, la 28e minute faisait exploser la Mosson que l’on appelait le bouillon aujourd’hui. Après une remise de la tête, Oyongo intervient devant le gardien pour faire trembler les filets (1-0).

C’est sur ce premier but qu’arriva le premier incident. Sous la pression des supporters, une barrière cède et certaines personnes tombaient par terre. Cela entraina une petite interruption de match. En découle un long temps additionnel. A la fin de celui ci, l’arbitre video signale quelque chose à Ruddy Buquet. Après visionnage des images, il accorde un penalty aux Héraultais, suite à une faute du défenseur central nîmois. Audacieux, Andy Delort prend ses responsabilités pour faire le break, dans un stade aux anges, et des supporters des crocos sans mots devant ce non match de la part de leur équipe (2-0).

En deuxième mi temps, le MHSC a démarré en trombe. Toujours embêtés au niveau du milieu, les visiteurs coulaient sous le trio d’attaque. Les occasions étaient nombreuses et la correction n’était déjà plus très loin. L’alerte venait d’une frappe puissante de Delort sur la transversale à l’heure de jeu, suivie d’un coup franc sur cette même barre, de Mollet. Un enchainement parfaitement mené donnera le troisième but de cette rencontre. Des « une-deux » bien maîtrisés envoyaient le meneur de jeu montpelliérain centrer pour Laborde (3-0, 78e). La jubilation des supporters. Pourtant, un bien triste incident interviendra de nouveau. C’est le moment choisi par les nîmois pour sortir un morceau de bâche volée. Enragées, certaines personnes de la Butte Paillade ont tenté de rejoindre le terrain pour en découdre avec leurs homologues. S’en est suivie une interruption de trente minutes, et un match qui se fini dans la confusion. Peu importe, ce derby est remporté par Montpellier, et personne ne pourra plus rien enlever. Le MHSC pointe désormais en troisième position.

Quentin Jacquet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s