MHR – Castres : Les Notes

Une moyenne globale de 5,25/10 pour la formation du Montpellier Hérault Rugby. 

La première ligne (Fichten, Du Plessis, Du Plessis) : 5

Très à l’aise dans certaines mêlées, la première ligne a eu beaucoup de mal en deuxième période. Le talonneur Bismarck Du Plessis a été convaincant durant cette partie sur ses lancés en touche. Nous pouvons malheureusement dénoter quelques imperfections sur les percées et les soutiens du porteur de ballon. Cela viendra au fur et à mesure de la saison.

La deuxième ligne (Ledevedec, Willemse) : 6

Plus percutants que la première ligne, Ledevedec et Willemse ont beaucoup apporté au niveau de la puissance physique. Principaux instigateurs des percées, ils ont eu plus de mal sur le plan physique en deuxième mi temps. Willemse, auteur d’un essai, confirme son très bon match.

La troisième ligne (Bardy, Liebenberg, Devergie) : 5

Si cette troisième ligne n’est pas habituellement titulaire, elle avait au moins toutes les cartes en mains pour réussir. C’est un tout autre visage qui s’est dessiné, avec de nombreuses difficultés à s’implanter dans le jeu. Point positif, ils ont grandement participé aux avancées en puissance, dont une conclue par Martin Devergie.

Le demi de mêlée (Pienaar) : 4

En grande méforme. Il n’a pas eu les choix toujours très justes, même s’il a été le principal directeur du jeu en première période. La pause passée, il est passé au travers. Il n’a pas su guider l’équipe comme il sait si bien le faire, et a manqué de justesse dans les 22 derniers mètres. Son remplacement par Julien Tomas a très vite été remarqué au niveau du jeu.

Le demi d’ouverture (Cruden) : 5

Un peu mieux que son compère à la mêlée. Aaron Cruden a un peu mieux vu le jeu que les autres membres de l’équipe. Il était souvent le premier à s’infiltrer et à casser la ligne défensive. Il n’a pas toujours fait les meilleurs choix, notamment en fin de partie, mais il serait dur de tout lui reprocher.

Les Centres (Steyn, Reilhac) : 5

François Steyn a été le plus visible des deux. Très percutant et au soutien de ses coéquipiers, il a compensé un Yvan Reilhac un poil en dessous de ce que l’on espérait. Sur les phases offensives, les deux accompagnaient parfaitement les ailiers, mais ils ont eu trop peu de ballons à ces endroits pour s’exprimer.

Les Ailiers (Ngandebe, Martin) : 5

Même scénario que les Centres. Gabriel Ngandebe a apporté beaucoup de vitesse au coeur du jeu. Il a été très bon sur ses prises de balles mais était laissé souvent seul. En revanche, Vincent Martin a eu beaucoup plus de mal à toucher des ballons, car les décalages n’étaient pas forcement privilégiés ce soir.

L’arrière (Goosen) : 7

Le joueur de l’équipe. Des tribunes, c’est le seul à avoir essayer de dynamiser complètement le jeu depuis son poste d’arrière. Il a apporté à merveille sa vitesse en attaque, et les relances défensives furent très justement jouées. Un point très positif pour le premier match de ce néo montpelliérain.

Quentin Jacquet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s