Le très mauvais coup d’emblée

Avec un stade bien garni en fin d’été, le MHR s’est incliné de peu devant le Castres Olympique (20-25). Plus inspirés sur leurs phases offensives, les visiteurs signent un premier gros coup cette saison. Pour Montpellier, le travail est conséquent.

Un vrai parfum estival s’est déposé sur le GGL Stadium ce Dimanche après midi. Comme on les aime. Ce dernier vient également rappeler la rentrée de notre cher Top 14. Pourtant ce doux parfum a laissé place à un sentiment de revanche lors du coup d’envoi, un sentiment entamé ce soir de 2 Juin, à Paris. Une terrible soirée au cours de laquelle nos Cistes voyaient les joueurs du CO soulever ce Bouclier de Brennus, qui nous tendait les bras. Aujourd’hui, ces mêmes voisins se présentaient à Montpellier pour ouvrir la saison. Il n’y avait qu’à voir les tout premiers impacts de la partie. Surtout de la part des avants, qui ne ménageaient en rien leurs efforts. De part et d’autre, le début de match se partageait, tout comme les premiers points (3-3). La réelle première brèche en faveur du MHR portera ses fruits à la 19e minute, et une démonstration de puissance en sortie de touche pour porter Martin Devergie à l’essai (10-3). Si deux pénalités ont fait suivre un score logique, l’action suivante a été rondement menée par le Castres Olympique. En prenant la température de la défense montpelliéraine, Urdapilleta décale sur un temps fort, pour envoyer Spedding égaliser dans la partie (13-13). Malgré deux touches chipées et de la vitesse d’exécution dans le jeu placé, Montpellier rentrait aux vestiaires sur un score de parité, mais prometteur (13-13).

Un peu d’ombre a fait du bien à tout le monde, sauf à nos joueurs. Quatre minutes de jeu écoulées en seconde période, qu’ils ont été cueillis à froid par le réalisme Castrais. Les visiteurs ont profité de plusieurs contres pour prendre l’avantage après arbitrage vidéo (13-20). Courant après le score, les Montpelliérains se mettaient à faire les choses à l’envers. Les fautes évitables se multipliaient et le CO continuait de réciter un rugby juste devant la défense. Un jeu qui amenait un nouvel essai en faveur des Bleus, à la 52e minute, sur un nouveau décalage (13-25). Il était temps de relever la tête. Moins à l’erreur, le MHR gardait le ballon dans le camp Castrais pour tenter de construire. Le public avait du mal à y croire. Comme si l’entrée de l’enfant du pays, Julien Tomas, avait dynamisé cette formation Ciste. La conclusion interviendra à la 63e minute, et un essai de Paul Willemse pour relancer la rencontre (20-25). Montpellier pressait, mais le coup devenait très bon pour l’adversaire. Avec un mental d’acier, ils stoppaient toutes les dernières incursions Montpelliéraines. Une ultime action irrespirable se terminera à la vidéo, qui offrira la victoire aux Castrais. Très mauvais coup (20-25).

Evolution du score : 3-0 / 3-3 / 10-3 / 10-6 / 13-6 / 13-13 / 13-20 / 13-25 / 20-25

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s