Les adversaires à la loupe en Champions Cup

Directement qualifié pour la phase de poules de Champions Cup, le MHR a connu, il y’a quelques semaines, le sort qui lui a été réservé. Penchons nous de plus près autour de ces trois adversaires. 

Effectué le 20 Juin, ce tirage au sort semble plutôt favorable aux montpelliérains. En effet, nos joueurs ont hérité de Newcastle, Edimbourg et Toulon. L’équipe anglaise fait son retour parmi la plus prestigieuse des compétitions. Son absence était marquée par une fin de cycle et une large revue d’effectif. Présent dans le chapeau 2 et hôte de la finale, Newcastle jouera sa chance, dans un groupe qui verra une équipe française probablement s’imposer. Le meilleur résultat dans cette compétition pour cette formation date de 2005. Ce fut un quart de finale. Eliminé en demi finale de son championnat national la saison passée, Newcastle doit sa place au parcours réalisé par les autres clubs en Champions Cup. A noter que le club vient de perdre un atout, Maxime Mermoz, qui s’envole pour le Stade Toulousain. Une double confrontation que Montpellier doit aborder, à priori, sereinement pour faire le plein de points. Il n’y a jamais eu de confrontation entre ces deux équipes.

Le club écossais d’Edimbourg est un peu plus habitué que le précédent. Si le palmarès de cette formation n’est pas le plus dense que l’on connaisse, ces écossais sont toujours très joueurs et ont posé de nombreux problèmes aux grosses écuries. Le meilleur parcours remonte à 2012, et une courte défaite en demi finale sur la pelouse de l’Ulster. Trois ans plus tard, c’est en Challenge Cup, qu’Edimbourg s’inclina en finale. Cependant, il n’y a jamais eu de confrontation face à Montpellier, qui devra se méfier du jeu écossais qui était très difficile à manoeuvrer à l’instar des deux matchs face à Glasgow l’an passé.

Enfin, le dernier club de cette poule est un adversaire bien connu. Véritable armada il y’a quelques années, Toulon a multiplié les titres européens. En 2013, 2014 puis 2015, les joueurs de la Rade se sont imposés dans cette compétition. Depuis, l’effectif a connu un revirement de situation, et le RCT est moins dangereux et imposant qu’auparavant. Plusieurs équipes l’an passé ont su contrer la tactique à des toulonnais qui comptaient peut être plus sur le championnat. Cette double confrontation sera un vrai choc pour Montpellier, qui devra bien évidemment capitaliser en terme de points pour espérer rallier les quarts de finale. Cela donnera donc lieu à quatre rencontres dans la saison entre ces deux équipes. Elles se sont par ailleurs rencontrées en 2012-2013 en Champions Cup, et le bilan fut partagé (1 victoire et 1 défaite).

Quentin Jacquet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s