Sur un nuage, et surtout, sur l’Europe !

De Cologne (Allemagne), 

En maitrisant Nantes de la plus belle des manières, le Montpellier Handball s’est adjugé une deuxième Ligue des Champions à son palmarès (27-32). Un succès historique qui envoie les montpelliérains aux anges. Mais que ce fut mérité ! 

Zaporozhye, Besiktas, Lisbonne, Metalurg, Tchekhov, Barcelone, Flensburg, Vardar puis enfin Nantes, tous sont passés à la trappe d’une équipe sur mesure, le MHB. Après une sensationnelle saison en Ligue des Champions, Montpellier a alors décroché le titre suprême après une finale menée, et surtout bien préparée. L’ambiance ici à Cologne, restera alors gravée à jamais.

Un plan à la perfection 

Le H n’avait plus rien à perdre. Element surprise de ce Final Four, les nantais éprouvaient une certaine envie de faire déjouer jusqu’au bout les pronostics. Pourtant, Montpellier en avait décidé autrement. En alignant un équipe type, Patrice Canayer avait déjà son plan en tête. Si tout n’a pas été parfait en début de partie, surtout du coté de l’attaque, Vincent Gérard montrait déjà qu’il était pleinement lancé dans son combat. Chose primordiale qui maintenait les montpelliérains à flot (5-4, 8e minute). Ce moment fut décisif, car c’est à partir de là que le MHB a pris les devants. Avec une base arrière exceptionnelle de rigueur et d’efficacité, Montpellier faisait beaucoup de mal à un Cyril Dumoulin en difficulté sur les tirs lointains de Richardson, ou encore Porte (7-10, 18e minute). Les gauchers rythmaient le jeu. Derrière, une défense gérée à merveille tenait bon, mais pliait souvent sous les coups d’un Lazarov excellent (10-12). Le MHB a alors profité des exclusions temporaires pour creuser un écart avant la pause, un peu comme hier. A la pause, le score était très favorable (13-16).

Le MHB s’est fait peur, mais assure

Moins bien entrés dans leur seconde mi temps, les montpelliérains ont sans le vouloir, complètement relancés la partie. Avec deux erreurs de Jonas Truchanovicius, le MHB voyait Nantes revenir à égalité, et surtout, sur une phase ascendante psychologique (16-16). C’est alors qu’un véritable bras de fer s’est formé entre les deux formations. Fin tacticiens, Thierry Anti et Patrice Canayer se connaissent par coeur. Grâce à une base arrière toujours aussi efficace, et un Michael Guigou incroyable, le MHB gardait la tête mais de manière fébrile (22-23, 46e minute). Lorsque tout le monde apporte sa pierre à l’édifice, c’est totalement vrai. Le deuxième gardien Nikola Portner a stoppé presque tous les penaltys des adversaires du jour. Des arrêts décisifs. Malgré l’inefficacité des joueurs nantais, Montpellier manquait de tact, et ne profitait pas de ces moments pour prendre le large, tout en se mettant dans des situations difficiles à contrôler. Dur de garder son calme tant la pression montait au fil des minutes. Sur un temps fort, le vrai coup de massue sur le H s’est abattu sur une contre attaque de Truchanovicius, qui faisait alors le break (24-26). Dès lors, plus rigoureux, les montpelliérains ont pris le large pour s’assurer une victoire pour l’histoire (27-32). Un réveil de la défense a alors pris le dessus, pour enfoncer le clou.

Une victoire pour l’Histoire

A toutes ces personnes, qui se sont rendues en Turquie, en Espagne ou encore en Russie. Le Montpellier Handball a crée quelque chose de grand ce Dimanche, en remportant sa deuxième Ligue des Champions. Désespérés de la défaite à Saint Raphael mardi, les montpelliérains ont trouvé des ressources incontrôlées et inespérées pour décrocher le titre suprême. Plus qu’une fête à Cologne ou à Bougnol aujourd’hui, c’est jeudi que Michael Guigou et ses partenaires, pourront soulever devant les fidèles supporters, un trophée inimaginable en début de saison. Lors de ce Final Four, tout a alors été parfait pour le MHB, qui ne réalise pas encore, tout comme les montpelliérains, que cette coupe viendra s’ajouter dans la vitrine du club dès Lundi. HISTORIQUE !

Quentin Jacquet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s