Paris stoppe l’aventure montpelliéraine

Depuis Paris,

Dans un match de très haut niveau, Montpellier a fini par s’incliner face aux parisiens (3-2). Si cette dernière manche a fait trembler l’ensemble de la salle, cela n’aura pas suffit pour Montpellier. L’aventure s’arrête donc là. 

C’est cruel pour le MVUC. Tellement cruel lorsque l’on voit ce qu’ils ont donné pendant plus de deux heures, pour espérer faire tomber le club de la capitale. Malheureusement, les 27 points d’un sensationnel Jean Patry n’auront pas suffit. Il faut dire que le premier set a reflété le scénario de cette partie, long et accroché. En effet, Gustavo Delgado et ses coéquipiers ont été au coude à coude avec les parisiens, comme on pouvait s’y attendre. Montpellier a fini par s’incliner, mais c’était encore loin d’être terminé (25-23). Cependant, nos montpelliérains en avaient derrière la tête. Avec des coups de canons monstrueux, les visiteurs ont renversé la vapeur en seconde manche. Le MVUC a pris l’ascendant, et a creusé le break d’entrée de jeu (4-8), pour égaliser au score, et pleinement relancer cette partie (19-25).

Les parisiens, eux, avaient vu un scénario bien différent. Ils se sont remis dans le droit chemin dans le troisième set, et ont su profité d’un vrai temps faible de Montpellier. En milieu de manche, les petites imprécisions des visiteurs ont permis aux locaux de prendre trois points d’avance, qu’ils n’auront pas su rattraper, à l’image d’un Patry contré fréquemment. Les têtes semblaient déjà tournées vers un quatrième set plus qu’important à ce moment là (25-18). Une fois de plus, la confiance a alors basculé dans l’autre camp. Les montpelliérains ont survolé cette quatrième manche, avec un Sens très habile, qui a transcendé la formation Héraultaise, et s’offrait alors un tie-break (19-25).

Dans ce set décisif, il fallait des heureux et des malheureux. Sans aucun break, cette manche a été un chassé croisé, qui a fini par sourire aux parisiens (16-14). Une cruelle désillusion puisque la saison montpelliéraine s’arrête là.

Quentin Jacquet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s