Il ne fallait pas Tremblay ce Mercredi

Dans son duel à Tremblay, les montpelliérains du MHB n’ont pas laissé la moindre chance aux franciliens, d’exprimer quelconque handball. Il faut dire, Montpellier n’a plus vraiment le droit à l’erreur. Voilà une preuve que la pression ne semble pas affecter nos joueurs.

Des débuts accrochés 

Et oui, on peut s’appeler le Montpellier Handball, et être très accroché par une formation qui joue le maintien. Toute la dangerosité du défi est là. Pour cause, les locaux n’ont pas baissé la tête devant les hommes de Patrice Canayer en début de partie. Bien au contraire, ici à Tremblay, tout le monde se mettait à croire au match référence idéal. Un temps mené de deux buts, les montpelliérains n’arrivaient pas à trouver les solutions nécessaires (4-4, 7e minute). Il fallait alors un élément déclencheur. Si le score de 4-5 en faveur des visiteurs est resté pendant un moment, c’est que les gardiens commençaient à faire le boulot.

Un envol 

Comme attendu, c’est le meilleur joueur du mois de Mars, Melvyn Richardson, qui sonna la révolte. mais quelle révolte ! L’accélération du jeu montpelliérain a totalement perdu les joueurs de Tremblay sur le terrain. Avec les traditionnelles mobylettes, telles que Michael Guigou ou encore Théophile Caussé, le MHB infligeait un sévère 0-7, à dix minutes de la pause (4-11). Dès lors, avec les temps morts posés, l’entraineur local a pu remanier ses troupes, et combler les lacunes défensives, face à des Héraultais qui étaient en ascendance phénoménale dans cette partie. A la pause, Montpellier comptait d’ores et déjà une avance de huit buts (8-16).

La gestion à l’expérience  

A l’expérience oui, car ce fut ensuite la base arrière qui a pris les choses en mains, une fois la vitesse mise de coté. Avec un Simonet ou encore un Bonnefond très habiles, et surtout un Vincent Gérard impérial (53% d’arrêts), rien ne pouvait arriver à Montpellier, qui soignait tranquillement son avance faite, (11-19, 40e minute). Patrice Canayer a également pu faire sa rotation d’effectif, en vue de la demi finale de Coupe de France, chez le voisin nîmois, samedi. Vidko et ses partenaires ont donc parachevé le travail effectué depuis le début, sans trop de problèmes. En effet, dans le secteur offensif, Tremblay démontrait une très faible opposition. Score final, 19-29, avec un petit laxisme défensif en fin de partie, dû à un certain relâchement. Le MHB n’est qu’au début d’écrire l’Histoire.

1 But : Afgour, Faustin, Gérard, Simonet, Soussi 

2 Buts : Bingo, Kavticnik, Porte

3 Buts : Caussé, Truchanovicius

4 Buts : Bonnefond, Guigou, Richardson 

Quentin Jacquet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s