Ludovic Fabregas face à son destin

En exclusivité pour Montpellier Sports Actu, Ludovic Fabregas s’est confié, deux jours avant le match retour au Palau Blaugrana de Barcelone, qui deviendra son antre, à partir de Septembre 2018. 

 

Quelle est ta vision sur le match aller ?

On a fait un bon match. Je pense qu’on a été capables de regarder Barcelone droit dans les yeux. On a été en difficulté et on a su revenir dans le match petit à petit avant la pause, et prendre les devants rapidement en deuxième période. On a montré du caractère et de la solidité mentale.

On a senti un peu de fébrilité en début de match, c’est à corriger ?

Fébrilité, je ne pense pas. On est parti sur des options qui n’ont pas été efficaces comme on le pensait, et ça fait parti d’un match. On prépare des choses à l’entrainement en pensant que ça peut le faire. Heureusement on a été capables de s’adapter à tout ça. Peut être que les choses qui ont marché dimanche, ne fonctionneront pas à Barcelone, ou inversement.

Vous allez faire face à une base arrière très solide encore, comment les contrer ?

Dès le début du match avec Timothé N’Guessan qui a été performant avec des tirs longue distance. Notre changement tactique et nos intentions ont fait qu’on a réussi à les mettre en échec. On prend 25 buts sur le match aller face à des artilleurs de loin, donc c’est plutôt une belle performance défensivement, avec notre gardien qui a fait des bonnes choses aux bons moments. Il faudra être bons dans la rotation.

Quelle sera la clé du succès pour toi ? 

Si je dois choisir un point, quelques soit les matchs, et encore plus les matchs de très haut niveau, ce sont les gardiens qui font la différence. Statistiquement parlant, Vincent Gérard fait 15 arrêts, Perez de Vargas en fait 12, c’est la différence au score. Dès fois c’est significatif, des fois moins, mais la défense sera importante pour espérer gagner les matchs.

C’est l’équipe que tu rejoins dans quelques mois, quelle vision portes-tu ?

C’est le club dans lequel je vais évoluer dès la saison prochaine, c’est un sentiment particulier. Ca sera dans cette salle oui, mais là, on a un défi qui nous attend. J’ai énormément envie de jouer et retrouver les terrains. Je suis à fond au niveau des objectifs du club, et je ne pense pas forcement à l’avenir pour le moment.

Si tu revenais jouer à Montpellier l’an prochain, l’émotion serait grande non ?

Forcément si ça arrive, ça sera particulier parce que j’ai passé sept ans ici, j’ai démarré ici, c’est le club qui m’a lancé au plus haut niveau. Il m’a également permis de découvrir l’équipe de France, donc je dois beaucoup de choses au club, que ce soit les entraineurs, les salariés, les dirigeants. Il y aura ce coté émotionnel mais on n’en est pas encore là.

Ca reste une fierté de rejoindre Barcelone, toi le catalan ?

C’est un choix que j’ai fais pour ma carrière, maintenant à voir si c’était le bon, mais j’ai pas de doute par rapport à cela. J’y penserai dans deux mois.

Propos de Ludovic Fabregas, recueilli par MSA. Photo : @PatriciaSports

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s