Un derby important en trois points

Quatre jours après son étincelante victoire sur son dauphin, le Racing 92, le Montpellier Hérault Rugby doit déjà se tourner vers un déplacement de 200 kilomètres. A savoir, la maison rouge et noire de Toulouse. 

Lyon a fait une grâce

Mené par son vivace ailier Toby Arnold, le LOU a crée la surprise de cette vingtième journée, en s’imposant à Toulouse. Un succès précieux pour les montpelliérains, car si le scénario était inverse lors de cette partie, les toulousains auraient été en capacité de doubler le MHR ce dimanche. Mais au contraire, tout s’est déroulé à merveille, puisque les Cistes ont empoché cinq points (bonus offensif), tandis que le Stade n’a même pas pris le point de bonus défensif. Les adversaires du week end sont retombés quatrièmes, à neuf points de nos joueurs, leaders. Avec une victoire dans ce derby, les montpelliérains frapperaient un nouveau grand coup sur ce Top 14.

Un bilan mitigé en Garonne 

Si l’on prend les statistiques des quatre dernières années, sur le terrain toulousain, Montpellier fait face à un bilan partagé. En effet, les joueurs de Vern Cotter comptent deux victoires, en 2014 (12-15), puis en 2016 (29-31). A l’inverse, les locaux se sont imposés en 2015 (18-13), ainsi que lors de la saison passée (20-12). En s’y penchant de plus près, nous voyons que les scores sont habituellement serrés dans ces rencontres, qui donnent lieu à une bataille féroce. Pourtant, cette saison, Montpellier pourra compter sur sa grande forme à l’extérieur, avec déjà quatre succès, dont Pau, ainsi que Clermont. Comme l’expliquent les entraineurs, ainsi que les joueurs, ce sera la discipline qui décidera de la sentence de cette partie, tant l’écart ne représente que quelques points entre ces deux équipes, et chaque opportunités de scorer sera importante.

De nombreuses absences pour un gros calendrier 

En effet, le MHR doit faire face à un calendrier chargé, avec les réceptions de Castres, La Rochelle et Pau. Enfin, il faudra faire face à des déplacements à Toulon, puis Lyon. Mais en ce moment, l’infirmerie est bien pleine à l’Altrad Stadium. Chez les avants, nous notons toujours les absences pour Antoine Guillamon, Mikautadze, Du Plessis, ainsi que Delannoy. Coté arrière, il y’a cette terrible blessure à l’encontre de Benoit Paillaugue, datant de dix jours maintenant, ainsi que celle de Reilhac. Enfin, nous avons appris hier que l’ailier Jim Nagusa sera sur le coté pour une durée de quatre à six semaines, après s’être fait une grave entorse de la cheville, face au Racing 92. Pour le reste, Vern Cotter a son effectif à disposition, pour concocter la meilleure équipe possible, face à des toulousains revanchards du match aller (32-22).

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s