Dans le bazar lillois, Montpellier n’avance plus

Les montpelliérains n’arrivent plus à gagner en championnat. Ils ont encore été accrochés par le LOSC, dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1. Un nul logique, qui s’est terminé dans des conditions épouvantables. 

Le début de partie ne fut pas déplaisant entre les deux formations. Ce ne sont pas celles qui proposent le meilleur jeu actuellement, mais ce match semblait en dire le contraire. Sixièmes à l’entame, les montpelliérains se devaient de renouer avec la victoire, après trois matchs nuls consécutifs. Malgré une petite domination de la part des visiteurs, les dernières passes furent trop approximatives, pour que Montpellier ouvre le score. Le temps défilait, et les occasions franches se faisaient attendre. La seule opportunité est venue du début de match, et une frappe soudaine de Camara, qui a obligé Maignan, à détourner sur son poteau. Mais (un peu) contre le cours du jeu, c’est bien Lille qui a frappé en premier. Une accélération de Benzia, qui a parfaitement servi Pepe, et cela a fait mouche. Le buteur a placé sa frappe à gauche de Lecomte, pour débloquer cette rencontre, juste avant la pause, (1-0, 41e minute). Les montpelliérains regagnaient les vestiaires frustrés.

Mais cette formation nordiste a connu un réel sursaut avec cette ouverture du score. C’était bien l’équipe de Christophe Galtier en début de deuxième mi temps, qui tentait de prendre le contrôle à son compte. Malheureusement pour eux, Roussillon est venu égaliser pour les Héraultais à l’heure de jeu. D’une frappe limpide du droit, il trompe le gardien lillois, et remettait son équipe dans la partie (1-1, 64e minute). Ce but a de nouveau fait pencher la balance, et c’est le MHSC qui reprenait le contrôle du ballon, mais de manière stérile. Le peu d’inspiration offensive n’a finalement donné aucune réelle occasion jusqu’à la fin de cette partie, même si Montpellier aurait peut être pu arracher une victoire. Lors du coup de sifflet final, une centaine de supporters lillois sont descendus sur la pelouse, pour s’en prendre à leurs joueurs, en tentant de les frapper. La crise continue toujours dans le Nord, et Montpellier n’avance plus en championnat. Les pailladins sont septièmes.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s