Les points sont si importants désormais

Alors que ce match à Lille lance le sprint final, Michel Der Zakarian est paru assez serein en conférence de presse. Il a abordé cette rencontre dans le Nord, qui risque d’être compliquée face à une formation lilloise relégable. 

Le coach pailladin a commencé par évoquer l’ambition du MHSC pour ce match, comme pour tous les autres. En effet, ce déplacement de mille kilomètres va être déterminant pour la suite de la compétition, d’autant plus que de nombreuses équipes se disputent les places européennes. Mais pour l’heure, il reste concentré sur la tâche à réaliser dès demain, « Est ce qu’on va être capable de le gagner ? Je te le dirai après le match. On a l’ambition comme tous les matchs de ramener les trois points », puis Michel Der Zakarian n’oublie pas de rappeler que le LOSC est une formation dangereuse, eux qui sont actuellement dans une spirale négative, « c’est si t’es juste quand tu utilises le ballon, et il va falloir garder la solidité. On s’attend à un match difficile car ils vont essayer de nous bouger. Il faudra qu’on les fasse courir, c’est tout une justesse pour leur faire mal ».

Il enchaine en expliquant que pour que Montpellier tire un résultat intéressant de ce déplacement, il faudra faire un match complet, et ne pas tenter de gérer en cas d’avance. L’effectif est taillé désormais, avec les retours des absents, pour jouer le haut de tableau, « un match, il faut être concentré du début à la fin. On est assez solides sur 90 minutes, et beaucoup d’équipes ont du mal contre nous. Il faudra rester concentrés, les points sont importants ».

Enfin, il termine par évoquer la situation actuelle au classement du club Héraultais. Plusieurs équipes sont en course pour ces places européennes, et le coach pailladin tient à rappeler que Montpellier jouera quasiment que des adversaires, qui ont des objectifs similaires à notre Paillade, et donc dangereux, « il va y avoir que des confrontations directes, il faudra les gagner ou ne pas les perdre. Le mental est important, la technique, l’état d’esprit. On doit avoir envie de bousculer tout le monde », et fait le point sur la confiance du groupe, car le maintien semble d’ores et déjà acquis, « avoir quarante points à dix journées de la fin, ça donne de la confiance. Si on doute, on ne réussit pas. Maintenant il faut avoir l’ambition d’avancer ».

Pour l’anecdote, et une légère question sur l’arbitrage, qu’il n’a pas hésité à émailler après la rencontre face à Lyon, « ils sont comme nous, ils font des erreurs, et ça arrive. Je vais pas leur mettre un couteau sous la gorge ».

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s