Nathan Hines : « c’est plus facile si tu as tous tes joueurs sur le terrain »

Ce lundi après midi, Nathan Hines est venu se présenter devant la presse, afin d’évoquer les manquements du match à Agen, les blessures, mais également cette rencontre tant attendue face au Racing 92. 

Le coach adjoint du Montpellier Hérault Rugby a commencé par revenir sur le match perdu, contre Agen, samedi (31-29). Une défaite qui peut laisser des traces, alors que les montpelliérains entrent dans le sprint final jusqu’au terme de cette saison. Rappelons que nos joueurs se sont (presque) sabordés la rencontre, avec un carton rouge encaissé au bout de cinq minutes, « on est parti dans le but d’être discipliné, et après quelques minutes, on était à 14 et à 13 après (suite au carton jaune reçu par Willemse en première période, en plus du carton rouge) ». Forcément, plus le chronomètre s’écoule, plus la fatigue prend de l’ampleur lorsque l’équipe se retrouve en infériorité numérique. C’est ce genre de détail, qui empêche de gratter des points très chers au classement, et surtout, la maitrise du match qui échappe après mener 0-14, « c’est toujours difficile de gagner avec un déficit comme ça. On n’a pas bien géré le match. Pour gagner, c’est plus facile si tu as tous tes joueurs sur le terrain ».

Ensuite, il a évoqué les blessures, et notamment la terrible blessure de Benoit Paillaugue, qui s’est confirmée aujourd’hui. C’est ce que l’on craignait, une rupture des ligaments croisés, qui a touché le demi de mêlée montpelliérain. Avec un seul numéro 9 restant, Ruan Pienaar, le MHR s’expose vivement au danger en fin de saison, en cas de blessure du Sud Africain, « il y’a toujours, après un match comme ça, très physique, quelques blessures. Si on fait des gestes comme ça (Hoeata), on se met en danger. Toutes les semaines, il faut gérer les blessures ».

Enfin, l’écossais Nathan Hines est venu sur la grosse rencontre du week end à venir. La réception du dauphin, le Racing, va être primordiale pour la suite de cette saison de Top 14, et ça, tout le monde du rugby le sait. C’est un week end de doublon, puisque le même jour, la France affrontera l’Angleterre. Même sans internationaux, les franciliens restent dangereux, « c’est un effectif très profond, même s’ils perdent quelques joueurs avec l’équipe de France. C’est une équipe constante qui défend bien, ce n’est pas une surprise pour ceux qui regardent le rugby », et explique malgré le fait qu’il y’a plus d’enjeu, les montpelliérains préparent ce match de manière habituelle, « on prépare le match comme d’habitude, on sait que c’est solide. Ils ont un style de jeu qui pèse, il faut que l’on soit en forme ».

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s