L’option pour la qualification était primordiale

Trois jours après l’étincelante victoire face à Ivry, les joueurs du Montpellier Handball n’ont pas eu de repos, et sont allés s’imposer à Leon, en Espagne, lors du barrage aller de Ligue des Champions (24-28). 

Pas simple comme équipe Leon. Cela s’est rapidement traduit sur le terrain, avec une équipe espagnole qui pose des problèmes en défense. Cependant, les montpelliérains savaient se montrer patients dans le secteur offensif, mais les joueurs de Leon étaient habiles au tir de loin (5-6, 10e minute). Avec une équipe presque type, sans Valentin Porte blessé, Montpellier variait son jeu, mais défendait de bien belle manière, agressive dans le positif. Au final, en s’appliquant, le MHB creusait un écart intéressant, face à des espagnols impuissants devant la rapidité de jeu des héraultais (6-10, 17e minute).

Pourtant, même en trouvant les solutions, les joueurs du MHB étaient en train de tomber sur un excellent gardien adverse. Trois parades consécutives, suivies de temps forts en attaque, et voilà que Leon égalisait dans cette partie (10-10, 22e minute). La tendance se renversait en quelques instants. C’est le moment choisi par Patrice Canayer pour poser son temps mort, et faire des ajustements tactiques, auprès de Mamdouh en particulier. Si la rencontre semblait se resserrer un peu plus, les montpelliérains avaient la place de maitriser cette équipe espagnole. Au lieu de cela, des erreurs dans le jeu ont remis cette formation de Leon dans la partie, et le score à la pause restait accroché (12-14).

De retour des vestiaires, les débats furent plus tendus. En effet, de nombreuses décisions sont contestées par le banc espagnol, mais l’écart entre les deux équipes, lui, ne bougeait presque pas. Michael Guigou se chargeait de plusieurs penaltys, tandis que la défense avait un peu plus de mal (14-17, 35e minute). Heureusement, Montpellier pouvait compter sur un excellent Melvyn Richardson, auteur de huit buts déjà à la 40e minute. Après un coup de mou, Vincent Gérard s’est également remis dans sa partie, et le MHB creusait de nouveau l’écart (16-20, 40e minute).

L’entraineur montpelliérain n’hésitait pas à faire tourner son effectif. Il fallait combler le manque de physique du au match de mercredi. Même avec les remplaçants, il y’avait l’expérience, et notre bon vieux Vid Kavticnik, lui aussi auteur d’un match remarquable (21-25, 49e minute). La bonne affaire commençait à se sentir ce samedi soir. Plus tranquille en fin de match, les héraultais déroulaient, avec l’appui de nombreux BlueFox qui ont fait le déplacement, et qui sont présents, ici à Leon. Pourtant, le MHB s’est un peu saccagé sa fin de match, en commettant trop d’erreurs, et surtout, en laissant les espagnols revenir dans la partie. Les locaux réduisaient l’écart alors que la rencontre semblait dans la poche. Heureusement pour Montpellier, Gérard a fermé la boutique dans ses cages. Au final, les joueurs de Patrice Canayer s’imposent 24-28 à Leon, et prennent une belle option avant le match retour, dimanche prochain.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s