Montpellier n’a pas tremblé pour son retour à Bougnol

Dans le cadre de la quinzième journée de Lidl Starligue, le Montpellier Handball s’est détaché d’Ivry (36-22), pour conserver sa place de leader du championnat, avant un terrible déplacement dans la capitale. 

Ce n’est pas Théophile Caussé qui vous dira qu’il n’y avait pas d’engagement. Auteur du premier but, mais également du premier choc, il démontrait que ce début de match était plaisant. En effet, malgré un faible score (2-1, 5e minute), les deux équipes se rendaient les politesses en défense. En attaque, les franciliens recherchaient beaucoup leur pivot, et le trouvaient à de multiples reprises. Il a fallu quelques péripéties dans le jeu, et un gros choc sur Valentin Porte en contre attaque (possible entorse), pour que Vincent Gérard s’énerve et ne vienne agresser l’arbitre, qui lui octroya deux minutes (4-4, 11e minute).

En face, le gardien d’Ivry, Chapon, réalisait une excellente performance depuis le début de la rencontre, et permettait à son équipe de rester au contact de Montpellier, qui semblait monter en régime. La défense était désormais bien plus stable, alors que l’attaque était trop précipitée, et l’écart important tant demandé par Patrice Canayer, n’apparaissait pas au tableau d’affichage (9-8, 18e minute). Il fallait attendre la vingtième minute et le premier temps mort des visiteurs, pour discerner le premier gros avantage en faveur des montpelliérains, qui ont rectifié le tir devant les cages (11-8). Mais à force de ne pas prendre le temps, le MHB a remis Ivry dans le droit chemin, et l’écart était de nouveau réduit (12-11). Les entrées de Soussi et Kavticnik ont fait beaucoup de bien à Montpellier, mais la défense des franciliens tenait bon, et obligeait le coach du MHB à prendre lui aussi son premier temps mort, à quelques minutes de la pause (14-12, 27e minute). A la mi temps, devant un Palais des Sports plein à craquer, les montpelliérains menaient avec une avance confortable, faite sur plusieurs contre attaque, en faisant mordre la poussière à Ivry (18-13).

La seconde période a démarré sur les chapeaux de roues en faveur du MHB. Dès l’entame, les locaux ont pris le dessus en attaque pour consolider l’avance faite avant le repos (21-13, 33e minute). Les contacts entre les acteurs devenaient de plus en plus rugueux, mais cela n’empêchait pas Montpellier de conserver l’écart. Le scénario semblait bien different de la première mi temps, durant laquelle les montpelliérains trouvaient très peu de solutions en attaque. Ici, Ivry se découvrait de plus en plus, et laissait le MHB procéder en contre (26-16, 39e minute).

Les montpelliérains avaient également la réussite dans leur camp. A l’image du penalty tiré par Guigou, arrêté, puis marqué dans un second temps. Les remplaçants du club de l’Ile de France amenaient un peu de vif à leur formation, mais la machine héraultaise était trop puissante pour un éventuel retour dans la partie, et ce, même sans Valentin Porte, sorti blessé en première période (28-20, 47e minute). Avec une telle emprise sur la partie, le MHB a serré le jeu jusqu’à la fin, et Portner a réalisé sa deuxième mi temps dans les cages, avec de belles parades (31-21, 54e minute). Nos joueurs ont déroulé en toute tranquillité en fin de match, en faisant tourner l’effectif. Montpellier s’impose largement 36-22 face à Ivry, et conforte sa place de premier au classement.

Michael Guigou, qui a terminé avec quatre buts, s’est présenté devant la presse :

« On joue le titre, c’est toujours un contexte particulier. Eux, ils ont besoin de points, donc ça devient difficile pour nous. On a mis du temps, mais on a su être patients. On a bien terminé la première mi temps, ça nous a aidé pour la suite. On a toujours un peu de mal sur le début du match, sans craquer, puis ensuite on arrive à creuser l’écart ».

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s