Michel Der Zakarian : « Il n’y a pas assez de monde au stade »

Le coach du Montpellier Hérault Sport Club est venu parler devant la presse aujourd’hui. Il revient sur le match de Guingamp, mais parle du match de Strasbourg ainsi que du public de la Mosson. 

Les pailladins se déplacent sur la pelouse de Strasbourg ce vendredi soir, équipe qui avait tenu en échec le MHSC en aout, à la Mosson (1-1). Avant de se rendre en Alsace, il tient à mobiliser ses joueurs, qui ont laissé une belle occasion de s’emparer de la cinquième place, en concédant le nul face aux bretons de l’EAG, « on y va avec l’ambition de ramener des points. On va jouer pour le gagner. Après on espère avoir la capacité de le faire. On peut manquer un match, mais il faut du positif derrière ». Il en vient également au fait que le RCSA est une formation difficile à jouer, qui avait posé de nombreux problèmes à l’aller, et qui est plutôt convaincante à la Meineau, « Strasbourg est une équipe difficile à manoeuvrer chez elle, avec un public extraordinaire ».

Michel Der Zakarian a ensuite parlé du match face à l’En Avant, durant lequel les montpelliérains ont fortement poussé, sans trouver la faille pour gagner. Il a apprécié cette combativité de son équipe, mais regrette le comportement de certains, « j‘ai aimé notre deuxième mi temps, et la qualité. Il y’a eu un relâchement pour certains, et c’est notre rôle de remettre des secousses pour que ça réagisse », et exprime également cette cinquième place qui fait tant jaser, « aujourd’hui, j’espère qu’ils (les joueurs) ont l’ambition de jouer la cinquième place et combattre jusqu’à bout. Vaut mieux être en haut que en bas »

Pour terminer, le coach pailladin revient sur la faible affluence du Stade de la Mosson. Il faut rappeler que seulement 9000 personnes se sont rendus dans l’enceinte montpelliéraine samedi, alors que l’équipe joue le haut de tableau, « y’a pas assez de monde au stade. J’aimerai qu’il y’est un peu plus d’engouement autour de l’équipe, c’est pas suffisant. Si on jouait la 18e place je comprendrais, mais là on joue le haut de tableau, c’est triste. On a besoin d’un public fort ».

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s