Patrice Canayer : « Ne pas hiérarchiser les matchs »

Patrice Canayer, l’entraineur du Montpellier Handball, s’est présenté devant la presse ce mardi, en abordant la rencontre de demain soir, face au club d’Ivry. 

Le coach du MHB a souhaité revenir assez longuement sur le match, et le succès à Chambéry, mais parle également de la forme mentale de son équipe, qui est en reprise après une longue trêve. Rappelons que Montpellier reçoit Ivry demain soir, avant une double confrontation en Ligue des Champions, ainsi qu’un déplacement à Paris, « on a pas à avoir peur. Il faut être prudents et méfiants. Mes joueurs, je dois les amener à réfléchir, et ce n’est pas avoir peur. Il faut se servir de notre expérience pour aborder ce match ».

Patrice Canayer revient sur les deux déplacements qui ont permis de retrouver la compétition avec la victoire, « on a eu deux déplacements compliqués, à Dunkerque et Chambéry. Je ne dis pas qu’ils étaient simples à aborder, mais c’était plus simple d’avoir la vigilance de tout le monde dans l’équipe ». Il explique également que deux risques se présentent à cette période de l’année, lorsque Montpellier s’apprête à affronter une équipe qui semble abordable, « les deux risques, c’est un match à domicile contre un adversaire de deuxième partie de tableau, mais également, il y’a un match de Ligue des Champions trois jours après. Ces deux éléments peuvent donner un risque qui laisse penser que c’est plus facile. On a pas le droit de tomber dans le piège. Il faut rester dans la compétition ».

Lorsque nous lui posons la question de savoir comment gérer son match, et surtout la peur qui grandit si l’on ne fait pas l’écart, il répond que l’équipe doit s’appliquer, pour ne pas se mettre en difficulté en fin de partie, « on ne construit pas le succès sur la peur ou sur la crainte, mais plutôt sur le plaisir. Le meilleur moyen de tomber dans la crainte, ce serait de faire n’importe quoi pendant 45 minutes, et avoir des balles qui valent chères en fin de match. Plus les indicateurs sont positifs, plus il doit y avoir de vigilance ». Il en vient également à l’enchainement des matchs, et de la qualité des entrainements qu’effectuent les joueurs en ce moment de reprise, « là, il y’a des compétitions qui vont s’enchainer. Le risque est de hiérarchiser les matchs. On s’est reposé jeudi car on est rentré à 4h30, on s’est entraîné samedi matin, hier et aujourd’hui. Il faut que l’approche psychologique et mentale soit travaillée. Parfois on a peut être trop tendance à se précipiter, mais c’est normal, la cohésion va revenir ».

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s