Erreurs défensives, mais festival offensif à Oyonnax

Les montpelliérains se sont brillamment imposés sur la pelouse d’Oyonnax, ce samedi (30-43). Si les séquences offensives ont été très fructueuses, la défense laisse à désirer pour la suite du championnat.

Dans des conditions très difficiles pour jouer, locaux et visiteurs ont eu beaucoup de mal à apprécier les ballons dans le but de construire. La première brèche venait pourtant d’un contre, et d’une course suivi d’un essai de Pienaar. Malheureusement, il sera refusé pour un en-avant au départ de l’action. De ce fait, il y’a eu du jeu au pied, pour se jauger, et malgré un premier essai de Fall, l’USO restait au contact à la 20e minute (9-10). C’est à partir de ce moment là que les Cistes ont choisi de braver la pluie, pour passer la cinquième vitesse. Ce sont les deux ailiers fidjiens, Nagusa et Nadolo, qui se sont illustrés, en marquant trois essais avant la pause, contre un seul pour Oyonnax. En infériorité numérique, les locaux ont craqué sous une perpétuelle puissance du pack montpelliérain. Cela permettait à Montpellier de virer en tête à la pause, avec un bonus offensif qui se dessinait petit à petit, même si la défense aurait pu être bien plus assidue (16-29).

Après la pause, nous avons pu assister à un scénario similaire au début de partie. Les deux formations se sont observées et jouaient de manière très tactique avec les conditions. Après plusieurs séquences avortées, c’est l’USO qui est revenu dans la partie à l’heure de jeu. En effet, Ikpefan a fait parler sa puissance face à Fall, pour permettre à son équipe, un espoir de reconquête (23-29). Les Cistes, avec une défense encore très moyenne, voyaient Oyonnax revenir dangereusement, alors qu’ils avaient l’emprise sur le match. Cependant, le coaching héraultais aura été payant puisque nos joueurs ont de nouveau fait parler la puissance. Et c’est par les avants que les montpelliérains s’assuraient la victoire à dix minutes du terme (23-43). Malgré un dernier essai de la part des locaux, le MHR s’impose avec le bonus offensif, et conserve la place de leader après sa belle victoire face au promu (30-43).

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s