Coup de projecteur : Emmanuel Ravelojaona, Montpellier Handi Rugby

Nous avons pu réaliser une interview du président et co fondateur du Montpellier Handi Rugby, Emmanuel Ravelojaona, qui nous fait découvrir son sport et son club. 

Je vous laisse vous présenter pour commencer 

Je suis Emmanuel Ravelojaona, Paraplégique depuis 2008, président et co-fondateur du club qui a été crée en Juillet 2014. 

Comment se déroule votre sport ?

Nous, on développe principalement le Quad Rugby. Il y’a trois formes de Rugby Fauteuil proposés en France (Quad Rugby, Rugby XIII fauteuil et Rugby 7 fauteuil). La notre, c’est une discipline qui mélange plusieurs règles, de hockey, de basket, ou encore de football américain, et tout cela se déroule sur un parquet de Basket. Ca se joue à quatre joueurs contre quatre. Il n’y a aucun fondamental comme au rugby valide que l’on connait, car c’est un ballon rond, on a le droit de faire des passes en avant, on peut aller sur un joueur sans ballon pour le bloquer. Pour marquer on passe une ligne qui nous fait entrer dans une zone, la key zone (la zone clé). Il faut juste passer 2 roues et ne pas aplatir, et nous marquons un point. La remise en jeu adverse se joue directement depuis la zone où nous marquons. Les matchs sont de quatre quarts temps de huit minutes, mais avec les arrêts de jeu et autres, cela dure en général 1h30 mais peu selon les cas aller jusqu’a 2h.

Des valeurs similaires au rugby ?

Ils ont quand même pris le nom rugby, donc on porte les mêmes valeurs que le rugby traditionnel à savoir le combat, la solidarité. Aider son copain à coté quand il y’a une erreur, c’est primordial. A 4 contre 4, c’est très physique, car il y’a beaucoup d’allers retours à faire. 

C’est un championnat qui se déroule ? 

C’est un championnat national divisé en trois divisions. Nous, nous sommes en deuxième division car nous avons de bons résultats depuis la création. La première saison, nous avons été troisièmes de N3, vaincus en demi-finale contre les champions, et l’an dernier dans le dernier carré de N2. Nous avons perdu également en demi finale face aux champions en titre et sacrés une nouvelle fois. Cette année, la phase finale se déroulera à Montpellier le week end du 14 et 15 Avril. L’objectif de cette saison est de passer le cap des demies-finales donc le but ultime est d’atteindre la finaleEt bien sur, une finale ça ne se joue pas, ça se gagne. Si on est champion, on sera en N1 l’année prochaine, mais il faudra plus d’expérience car il ne faut pas oublier que nous sommes qu’à notre 3eme saison de compétition. Aujourd’hui on a un joueur qui est en équipe de France, et un autre en équipe de France développement. On va chercher à accompagner les meilleurs tout en proposant une activité sportive de qualité pour ceux qui auront pas le niveau de viser plus haut. Dans notre poule, nous avons Merignac, Auterives, Clermont et Limoges. Il nous reste une victoire pour nous qualifier pour les phases finales car nous avons remporté nos 3 premiers matches (Clermont 40-50 chez eux, et Limoges par 2 fois 57-43 et 55-42) et ce sont les 3 premiers des 2 poules qui seront qualifiés pour la phase finale.

Quand et comment est né le Montpellier Handi Rugby ?

Il est né fin 2013, avec deux amis issus de la filière STAPS. C’est une histoire de copains ! Moi je suis rugbyman à la base et j’étais en centre de formation 1 an avant mon accident. J’ai testé beaucoup de sports, mais sans trouver ce qui me correspondait. Du coup on a décidé de créer une association rugby fauteuil qui collait réellement avec ce que j’ai toujours connu. Depuis l’année dernière, on essaye de développer avec les moyens du bord sur Montpellier, une nouvelle discipline le Rugby 7 Fauteuil pour moi et les personnes moins lourdement handicapées, avec les fondamentaux du Rugby, on retrouve les touches, les mêlées et les phases de maul chères aux puristes.. C’est plus parlant pour ceux qui aiment le Rugby à quinze ou à sept mais actuellement cette discipline n’est régie par aucune fédération et il y a que des matchs amicaux des sélections nationales dont je fait partie avec Brice Maurel, nous jouons justement l’Irlande le 24 février prochain en région parisienne.

Combien d’entrainements par semaine ? 

Actuellement, on a deux entrainements par semaine, soit à peu près six heures. Les joueurs à coté font aussi de la préparation individuelle, avec du cross-fit, de la musculation ou autre. Il y’a une grosse préparation physique pour atteindre le niveau d’aujourd’hui. Par exemple, on a pris aucunes vacances (entraînements tout l’été et durant les vacances de noël) pour travailler dur les 2 premieres années, et maintenant ça paye. 

Une fierté de representer une équipe à Montpellier ?

C’est vrai qu’on est heureux d’être dans une ville comme ça. Le sport est omniprésent. Après malheureusement on a pas encore beaucoup de soutien de la ville, on est les derniers arrivés donc les derniers servis. Pour avoir des créneaux et subventions, c’est compliqué. On espère qu’avec le temps ça viendra, et les résultats aussi. On a un lien important avec le Montpellier Hérault Rugby, ils nous aident beaucoup. On a fait des démonstrations sur le parvis du stade, un coup d’envoi. Grace à ça, on commence à être plus visible et reconnu dans le paysage sportif montpelliérain. 

L’esprit d’équipe est important ? 

En Quad Rugby, il y’a les attaquants et les défenseurs. Si le fauteuil a une grosse grille devant, c’est que le joueur est défenseur, en général ils sont moins mobiles. Les plus rapides sont les offensifs. Chacun a vraiment son rôle et l’un ne va pas sans l’autre. S’il y’en a un (joueur) sur les quatre qui est défaillant, cela pénalise l’équipe. Les attaques se jouent en temps de possession, comme au Basket, donc une erreur se paye cash. On axe nos entraînements cette année sur la tactique et la stratégie surtout car c’est un secteur très important dans ce sport et c’est ce qui fait la difference dans les matchs couperet. On a de gros fauteuils solides, mais comme ça tape souvent, il y’a souvent des problèmes (crevaison, casse). Ca va de 5000 à 8000 euros pour un fauteuil donc il nous faut davantage de soutien financier pour pouvoir en acquerir régulierement 

Vous êtes aidés par un groupe de l’IUT de Montpellier, qu’en pensez vous ? 

Elles ont déjà fait une vente de gâteaux à notre profit, elles sont là aux événements pour nous aider. Elles vont également assurer toute la communication des phases finales, elles vont mettre en place une tombola et une cagnotte pour récolter des fonds. Elles sont vraiment impliquées, et ça nous apporte beaucoup, donc on est très heureux de les avoir avec nous en plus de cette forte implication, c’est toujours agréable pour des sportifs d’être soutenu et suivi par de jolies jeunes filles 😉

Quelles sont les missions qu’elles accomplissent ?

Elles cherchent également des partenaires et elles nous ont refait notre dossier de sponsoring. Tout ça nous libère sur certains points. Elles sont très gentilles et à l’écoute de notre besoin. Chaque fois que je les contacte, elles sont toujours là, et veulent aider l’association, c’est vraiment top !

FRE_2042.jpg

Un grand merci à Emmanuel de nous avoir reçu pour nous accorder cet entretien. 

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s