Le rocher brise le rêve de finale (2-0)

Montpellier, malgré plusieurs occasions qui auraient pu aboutir, ne méritait pas de se rendre au Matmut Atlantique. Et pour cause, les monégasques, largement supérieurs dans le jeu, ont pu compter sur un grand Falcao. 

Le match nul au Stade de la Mosson, il y’a trois semaine, était vite oublié par les locaux. Avec une défense déstabilisée par le match à Paris, le MHSC restait fébrile dès le début de partie hier soir. Les monégasques, appuyés par des joueurs qui ont faim de ballon (Jovetic et Boschilia), monopolisaient le jeu dans le camp montpelliérain. Des largesses défensives, permettait à l’ASM d’ouvrir le score, au bout d’un quart d’heure de jeu, logique. Un bon enchainement dans la surface, et voilà que Falcao se levait le ballon, pour placer une frappe à droite du gardien (1-0). Malgré les encouragements du coach Der Zakarian, les pailladins n’étaient pas vraiment dans leur demi finale. La correctionnelle a été frôlée peu après l’ouverture du score, lorsque Lecomte fauchait Jovetic dans sa surface. Après visionnage de la vidéo, il s’avère que le gardien du MHSC touchait le ballon. A la demi heure de jeu, la défense héraultaise craque une nouvelle fois. Les enchainements se suivent et se ressemblent pour Monaco. Une centre parfait, et le colombien Falcao rugit au second poteau pour doubler le score (2-0). Dès lors, les montpelliérains sortaient enfin de leur camp, et tentaient de produire un peu de jeu. Trop approximatif pour inquiéter le dernier rempart local.

De retour des vestiaires, le MHSC avait encore le ballon. Après ces deux buts, les monégasques sont logiquement redescendus d’un cran, pour gérer cette avance. Mais, avec une des pire attaque du championnat, Montpellier ne trouvait aucune solution devant pour traverser les lignes, et espérer revenir dans ce match. Le rêve de finale semblait bien s’éloigner du stade Louis II ce mercredi soir. L’addition aurait pu être plus lourde, si l’arbitre n’avait pas refusé un but à Lopes, qui était hors jeu pour quelques centimètres. Malgré quelques dernières incursions qui auraient pu être dangereuses en faveur du MHSC, nos pailladins n’étaient vraiment pas inspirés, à l’image de Ninga, ratant son face à face avec Subasic.

Victoire finale de l’ASM sur le score de 2-0. Une défaite logique pour les montpelliérains, qui ont été bien trop timides durant 90 minutes pour espérer rallier la finale.

Quentin Jacquet

Une réflexion sur “Le rocher brise le rêve de finale (2-0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s