Et tout se jouât à un point à Clermont (29-30)

Quelle performance des joueurs de Montpellier sur la pelouse de Clermont Ferrand. Au bout du suspense, et de manière méritée, les montpelliérains reprennent leur place de leader avec ce succès. 

Mais les regards étaient surtout tournés vers notre capitaine, Louis Picamoles. Piqué à vif par sa non sélection chez les Bleus, lui qui est un habituel cadre, sa réaction allait être décisive pour Montpellier, de part sa titularisation en troisième ligne. Mais l’ancien toulousain a su contredire toutes les critiques. Récupération du ballon, vitesse de jeu et prise d’intervalle, voilà que le MHR marquait le premier essai par son numéro 8, dès la septième minute de jeu, avec beaucoup d’envie (0-7). Malheureusement, les Cistes se mettaient à la faute, et concédaient du terrain à cause de largesses défensives. Dans un trou de souris, c’est l’ailier local Grosso, qui s’est infiltré pour une conclusion de Jedrasiak au pied des poteaux, au quart d’heure de jeu (10-10). C’était sans compter sur un doublé de Picamoles. Avec sa puissance, il casse les lignes clermontoises pour marquer, et redonner l’avantage aux montpelliérains, dans une première période très plaisante, et de haut niveau en terme d’engagement (10-17). Malgré deux pénalités, les visiteurs étaient devants à la pause, et ont su faire parler la puissance pour avoir et garder cette légère avance (16-17).

Mais l’ASM semblait revenir avec de bien meilleures intentions. Cela bousculait les héraultais, qui se mettaient à la faute, et laissaient Clermont prendre l’avantage pour la première fois (19-17). La partie s’équilibrait beaucoup plus dans cette deuxième mi temps, mais nous sentions la tension du coté des locaux, qui ne devaient pas perdre ce match dans la course aux barrages. Le chassé croisé était total. Les successions de fautes donnaient un léger écart à chaque coup de pied (19-20 puis 22-20 puis 22-23 en faveur du MHR). Mais les clermontois savent également faire parler la puissance. A un quart d’heure du terme, les joueurs du l’ASM pilonnent la ligne, pour inscrire un précieux essai, par Hingano (29-23). Ce succès en faveur des jaunards se dessinait de plus en plus, jusqu’au terme de la partie. A l’arrachée, 79e minute pour tout vous dire, l’extreme puissance de Nadolo lui permet d’aplatir. Derrière, l’expérience de Pienaar transforme l’essai, et donne la victoire aux montpelliérains sur le fil (29-30), énorme.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s