Giovanni Sio fait trôner la Paillade sur l’Occitanie (2-1)

Le Montpellier Hérault Sport Club a dominé le voisin, Toulouse, samedi soir, lors de la 22e journée de Ligue 1. Victoire dans le money time 2-1, grâce à un but décisif de Giovanni Sio. 

Après un match nul un peu amer du coté d’Amiens, les montpelliérains se devaient de se relancer dans la course à la sixième place, et la réception du voisin toulousain en était une étape. Dominateurs, les pailladins avaient quelques occasions, mais trop minces pour pouvoir inquiéter le gardien du TFC. A noter que la défense à cinq joueurs des montpelliérains embêtait à plusieurs reprises les visiteurs, notamment avec les renforts des latéraux Roussillon et Aguilar, toujours aussi efficaces dans le secteur offensif. Cependant, à la demi heure de jeu, l’ancien marseillais Imbula est venu refroidir la Mosson. D’un frappe limpide, il surprend Lecomte à 35 mètres des cages, et donnait l’avantage à son équipe, un peu contre le cours du jeu (0-1). Dès lors, les garonnais semblaient bien avoir boulonné leur défense jusqu’à la pause, tout en se procurant de très grosses occasions de faire le break. Mais, un fait de match est venu basculer cette partie. Coupable d’un tacle dangereux, Gradel écopait d’un carton rouge direct. Dans la foulée, sur un ballon contré, Sambia égalisait pour Montpellier, juste avant de rentrer aux vestiaires (1-1).

De retour de la pause, le TFC a de suite poussé, pour tenter de reprendre l’avantage, en vain. La défense héraultaise tenait bien le coup, et laissait les toulousains s’épuiser physiquement. Les montpelliérains étaient logiquement dominateurs dans cette deuxième période, mais n’arrivaient pas à se montrer efficaces dans les derniers mètres. Au contraire, Toulouse restait menaçant sur contre, même à dix contre onze. Avec les changements effectués, Michel Der Zakarian apportait un nouveau souffle à son équipe, qui commençait, à un quart d’heure du terme, à se créer de multiples occasions, tout d’abord avec le buteur Sambia, puis avec Sessegnon. Durant la fin de match, les montpelliérains donnaient tout pour gagner cette rencontre capitale, sans pour autant être décisifs. L’alarme était déjà grande à l’entame du temps additionnel, avec un poteau de Roussillon. Au terme des cinq minutes supplémentaires, c’est en renard des surfaces, que Giovanni Sio délivrait le stade, en reprenant un centre de Mukiele, à la 95e minute.

Victoire au bout du suspense pour le MHSC, qui reste septième du classement, à seulement trois points de Nice et de Nantes.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s