Dans le plus grand forcing et suspense, Montpellier vient à bout de Pontarlier

Dans un match maitrisé globalement par les pailladins, la fin aura été plus stressante pour tout le monde, alors que le succès aurait pu être validé beaucoup plus tôt. Malgré cela, la qualification est belle et bien présente (1-1, 2-4 TAB). 

Et pour ce match, Michel Der Zakarian avait aligné une traditionnelle défense à cinq joueurs. Le MHSC pouvait également compter sur l’appui de 150 supporters, qui ont fait le long déplacement jusque dans le Doubs. Les montpelliérains prenaient vite l’emprise sur la partie, en monopolisant le ballon, et en se créant plusieurs occasions franches. Giovanni Sio s’est vu refuser un but à la demi heure de jeu, après un contrôle du bras. Tant bien que mal, les locaux tenaient le coup face à notre formation de Ligue 1. Rappelons que cinq classes séparent ces deux équipes. Mais le but ne tarda pas à venir, à la 40e minute, grâce à Daniel Congré. Sur un cafouillage après un corner, l’ancien toulousain et défenseur ouvrait la marque sur une pelouse difficile (0-1). Deux grosses occasions en faveur des visiteurs se produiront également juste avant la pause. Ce score était donc minimal, mais aurait pu être bien plus important pour Montpellier.

Malgré une nouvelle bonne entame du MHSC en deuxième période, Pontarlier commençait à sortir de son camp, et égalisait à la 59e minute, par Miranda (1-1). De plus, les pailladins se sont compliqués la tâche, à un quart d’heure du terme. En effet, c’est Pedro Mendes qui laissait ses partenaires à dix sur le terrain, en écopant d’un carton rouge. Le jeu s’équilibrant un peu plus, les visiteurs dominaient toujours sans marquer, et les locaux les entrainaient en prolongations.

Toujours à l’avantage des montpelliérains, ces trente minutes supplémentaires n’ont pas réussi à donner de décision. Il fallait donc s’en remettre à une terrible séance de penaltys. Et là, toutes les cartes étaient redistribuées. Il faudra deux échecs de la part du CAP pour que le MHSC s’impose (2-4), et se hisse en seizièmes de finale. Nous tenons à féliciter cette formation de Pontarlier qui a tout donné, et qui a fait trembler de nombreux supporters de Montpellier. Du coté de la Paillade, on peut désormais se mettre à rêver, même s’il est un peu tôt encore.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s