Montpellier bat Glasgow, et s’offre deux finales pour accéder aux quarts (36-26)

Après une première mi temps à l’avantage des visiteurs, les montpelliérains ont su renverser la tendance pour remporter ce match, avec bonus offensif en prime (36-26).

Mais quelle première période en terme d’engagement. Après leur victoire en Ecosse, les Cistes avaient presque mathématiquement écarté Glasgow de toute qualification possible. Mais ces visiteurs ne sont pas venus pour offrir cinq points au MHR. Au contraire, pris de puissance par des blancs qui perçaient sur chaque possession, les héraultais ont encaissé un premier essai casquette, après un dégagement contré de Mogg, qui démontrait la rage et l’envie des Warriors, à seulement deux minutes de jeu (0-7). Sur le renvoi, les joueurs du MHR vont lancer leur partie, en effectuant une grosse pression, et au bout de plusieurs séquences, c’est Nadolo qui égalisait (7-7).

Mais quel combat proposé par Glasgow ! Les visiteurs étaient très disciplinés et récupéraient de nombreux ballons. Par cette pression constante, les montpelliérains ont craqué une seconde fois, au quart d’heure de jeu (7-14). Une fois de plus, trois minutes après cela, le talonneur Ciste Ruffenach va aplatir en puissance (14-14). Mais la défense locale prenait l’eau dans cette première mi temps. Entre les contres ruck, et les ballons perdus, les écossais ont inscrit un troisième essai (déjà), à la vingtième minute (14-19). Ils ont quasiment marqué sur toutes leurs possessions dans les 22 mètres du MHR. La ligne héraultaise va mettre plus d’impacts dans les derniers instants avant la pause, suite à un coup de poing non vu par l’arbitre, d’un écossais, sur Paillaugue. C’était le score à la mi temps pour Montpellier, qui se montrait trop fébrile dans le jeu notamment défensif.

Mais les montpelliérains vont revenir avec de meilleures intentions. Toujours en place offensivement, c’est Immelman qui est à la conclusion d’un parfait enchainement (21-19), et ce, en début de seconde période. Et la machine semblait lancée sans s’arrêter. Deux minutes plus tard, sur le contre d’un dégagement, le demi de mêlée du MHR, Benoit Paillaugue, va inscrire l’essai du bonus offensif, dans l’angle (26-19). Naturellement, et éprouvés physiquement, les écossais ont baissé en rythme dans cette deuxième mi temps, mais Montpellier n’arrivait plus à se montrer dangereux dans les derniers mètres. A ce moment là, il ne fallait surtout pas encaisser d’essai, mais la ligne et les plaquages ont été rectifiés à la pause pour serrer le jeu héraultais. La domination dans cette période aura été à tendance écossaise mais les bonnes combinaisons ont amené un nouvel essai du MHR, qui scellait la victoire, à dix minutes du terme. Immelman s’est offert un doublé pour porter le score à 33-19.

Mais Glasgow, deux minutes après, sera récompensé de son travail offensif, quelque peu imprécis dans ce deuxième acte, avec un essai qui ramenait un peu d’espoir (33-26). Une dernière pénalité signée François Steyn a fixé le score à 36-26 en faveur de Montpellier. Au classement, les Cistes peuvent se mettre à rêver d’une qualification après un début de saison raté. La tache sera tout de même difficile, puisqu’il faudra affronter Exeter, puis le Leinster, soit les deux défaites du MHR.

Quentin Jacquet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s