Nouvelle désillusion de Montpellier à la Rochelle (26-14)

Longtemps dominés dans le jeu, les montpelliérains enchaînent une deuxième défaite de rang à la Rochelle, après celle du Racing 92 le week end dernier (26-14). 

Relever la tête et produire du jeu, c’était le mot d’ordre ordonné par Vern Cotter, cette semaine, après la défaite à Colombes. Mais nous savions tous que ce déplacement était un vrai test pour les héraultais, qui ont du mal à voyager ces derniers temps. Et pourtant, les montpelliérains ont confisqué le ballon sur leur première possession, pour organiser un gros temps fort, qui se concrétisait par trois points (0-3). En face, les locaux rentraient également dans la partie, mais de manière plus incisive et efficace, ce qui leur permettait de prendre l’avantage, grâce à l’indiscipline du MHR (6-3). Les coups de pied tentés par les montpelliérains ont quasiment tous été contrés, ce qui amènera le premier essai de La Rochelle, au quart d’heure de jeu, après une grande course sur plus de cinquante mètres (13-3). Le jeu s’équilibrait un peu plus, mais les possessions rochelaises s’avéraient bien plus dangereuses, d’autant que les héraultais ne montraient pas de signe de discipline, à l’image du carton jaune d’Haouas. Plutôt bien payé, les Cistes rentraient aux vestiaires avec un retard de dix points, et pas moins de dix pénalités concédées (16-6).

Mais Montpellier reviendra sur la pelouse avec de bien meilleures intentions qu’en première période. En effet, le pack montpelliérain va porter ses fruits. Après une nouvelle pénalité des locaux (19-6), la puissance héraultaise, propre au style de jeu du MHR, permettait donc aux visiteurs de revenir à hauteur de La Rochelle, grâce à Ruffenach (19-11). Cependant, nos joueurs continuaient d’enchainer les indisciplines, d’où le large pourcentage de possession des rochelais. Même la mêlée de Montpellier n’était pas au rendez vous ce samedi après midi. En face, il faut dire que les locaux ne perdent que très peu de ballon en mêlée fermée. Une pénalité de Paillaugue ramènera Montpellier dans le bonus défensif (19-14), une lueur d’espoir dans un match assez sombre. Mais, les Cistes vont s’écrouler dans les toutes dernières secondes de la partie, en s’inclinant sous la vitesse de Brock James qui scelle la victoire des locaux en aplatissant dans l’en-but (26-14).

Les montpelliérains repartent donc bredouille de ce déplacement. Même s’ils sont passés tout proche d’un bonus défensif, les Cistes ne méritaient pas mieux au vu de leur première mi temps trop indisciplinée. Au classement, le MHR se retrouve deuxième, doublé par l’adversaire du jour qui s’installe sur le fauteuil de leader.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s