Montpellier s’impose sur le fil à Dunkerque, et fait le break au classement (23-24)

Malgré une défaite, qui est venue entacher un sans faute en Ligue des Champions, les montpelliérains se devaient de se concentrer sur le championnat, et cet important déplacement à Dunkerque. Après un écart crée, les héraultais se sont faits peur en deuxième mi temps (23-24).

Pourtant, nous aurions pu penser que la partie était pliée avec le premier quart d’heure réalisé par les visiteurs. En effet, le MHB a étouffé son adversaire, avec une défense rugueuse qui n’a rien laissé passer, un Vincent Gérard à la parade, mais une attaque de feu qui a bien décidé de se rattraper après le faux pas de dimanche. Valentin Porte donnait déjà un petit avantage au bout de huit minutes de jeu (1-4). Mais cet écart ne cessait de grandir, avec un jeu rapide qui aura fait la différence face à des dunkerquois qui sont passés à coté de ce début de match (2-9, 14e minute). Montpellier ne se privait donc pas pour continuer ses belles séquences offensives, mais commençait à laisser quelques espaces en défense, ce qui permettait aux locaux de croire à une possible remontée, pourtant très difficilement envisageable au vu du début de match (7-13, 21e minute). Cet avantage ne bougera presque plus jusqu’à la pause, et les montpelliérains repartaient aux vestiaires avec une avance de six buts, après une première mi temps très aboutie qui aurait pu faciliter la tache physique en deuxième période (10-16).

Mais au lieu de conserver cet avantage, le MHB va voir Dunkerque entamer cette seconde mi temps de manière tonitruante. Les parades de Vincent Gérard n’ont rien changé, et les nordistes revenaient à seulement deux longueurs de Montpellier (14-16, 36e minute). La partie était donc totalement relancée entre les deux formations. Les mots de Patrick Cazal ont du être forts à la mi temps, pour revigorer ses troupes d’une telle manière. Dès lors, les défenses prenaient amplement le dessus sur l’attaque, car très peu de buts étaient marqués par les équipes, mais l’écart restait stable en faveur des héraultais, grâce notamment à Porte, auteur de 6 buts, mais également notre gardien, à 46% d’arrêts (16-19, 45e minute). Cet écart se maintiendra jusque dans la toute fin de partie. Après un but de Faustin, à la 57e minute, le MHB ne comptait que deux buts d’avance, et voyait Truchanovicius se faire exclure pour deux minutes (21-23). Dunkerque a profité d’une terrible perte de balle de Soussi pour égaliser à quelques secondes de la fin (23-23). Mais, le joueur montpelliérain va se rattraper, en marquant le but de la victoire sur l’attaque qui suit, à quatre secondes du terme. Que cela fut stressant pour tout le monde.

Montpellier s’impose donc 23-24, prend trois points d’avance sur Nîmes qui a perdu à Nantes, et garde trois points d’avance sur Paris. Le prochain match de championnat se tiendra du coté d’Ivry, la semaine prochaine.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s