Le Montpellier Handball marche sur les russes de Chekhov, et s’assure la première place (34-23)

Que dire du MHB, qui pouvait assurer la première place de la poule ce soir. Les montpelliérains, en battant Chekhov en Ligue des Champions (34-23), l’ont fait, et enchainent un 8/8 dans cette compétition, mais surtout un dix neuvième match sans défaite (18 victoires pour un seul nul). 

Et les montpelliérains n’ont pas trainé dans cette partie. Très vifs en attaque, les locaux prenaient de vitesse des russes indisciplinés, qui ont concédé rapidement deux penaltys (3-1, 4e minute). Mais les visiteurs ne vont pas se laisser abattre, et vont revenir au score (3-4). A partir de ce moment là, Montpellier avait du mal à se détacher au score. Chekhov est venu pour jouer toutes ses chances et le montrait sur le terrain. Comme le disait Michael Guigou au micro de Bein Sports, « c’est une équipe difficile à jouer en début de match, et là on l’a vu, on a eu beaucoup de mal ». A dix minutes de la pause, les deux formations étaient toujours à égalité, et l’expérience montpelliéraine ne faisait pas la différence, face à la jeunesse russe (22 ans de moyenne d’âge), 10-10. Mais les locaux vont de nouveau accélérer le jeu et reprendre l’avance par Richardson et Guigou, tandis que Vincent Gérard enchainait les parades dans ses cages. Il terminera par ailleurs, le match avec une incroyable statistique à 42% d’arrêts. A la pause, le MHB menait de quatre buts (15-11).

De retour des vestiaires, Montpellier va surmener son adversaire du jour, qui n’aura tenu qu’une mi temps. Les héraultais défendaient à merveille, et disposaient de nombreux contres pour creuser l’écart (20-12, 34e minute). Les montpelliérains s’attelaient donc à tranquillement gérer cette avance, avec un écart bien confortable, le plus dur avait été fait. Mais il y avait tout de même du relâchement en défense (23-17), ce qui agaçait l’entraineur. Mais Montpellier va profiter de la faiblesse et fatigue physique des russes pour de nouveau mettre un coup d’accélérateur avec ses mobylettes (Guigou et Caussé). L’ancien dunkerquois terminera également meilleur buteur montpelliérain avec 6 réalisations. La victoire était déjà scellée à dix minutes du terme (29-20). Avec propreté, le MHB a terminé ce match avec de l’application, avec de jeunes joueurs du centre de formation, qui ont pu profiter de quelques précieuses minutes sur le terrain.

Victoire probante de Montpellier avec onze buts d’écart (34-23). Prochain rendez vous, en championnat, avec la réception de Toulouse.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s