La place de leader pour Montpellier après la victoire face à Saran (32-29)

Une victoire in extremis face au Sporting, samedi, a permis au MHB d’enchainer une sixième victoire consécutive européenne. De retour en championnat face à Saran, les montpelliérains n’ont pas vacillé, et se sont imposés (32-29). Succès plus que satisfaisant, puisque le voisin nîmois a fait tomber le PSG.

Face à ce modeste club du centre de la France, le Montpellier Handball comptait bien suivre le rythme infernal du PSG, actuel leader. Mais les héraultais n’ont pas connu un début aussi poussif que samedi. En effet, grâce à Faustin, et aux deux arrières, Porte et Truchanovicius, Montpellier décollait parfaitement au tableau d’affichage. Une très bonne défense empêchait les liaisons entre les joueurs de la base arrière des visiteurs, qui a l’habitude de jouer en vitesse et percussion (5-2, 10e minute). Mais Montpellier ne s’arrêtait plus, et enfonçait presque un clou définitif à cette rencontre dans les minutes qui suivaient. Lancés à toute vitesse, les montpelliérains avaient déjà creusé un grand écart, au quart d’heure de jeu (9-2, 15e minute). Patrice Canayer profitait de cette dynamique pour faire entrer les remplaçants de début de partie, qui ont eu un peu plus de mal, à se mettre dans le match. Malgré huit buts d’avance à dix minutes de la pause (14-6), les visiteurs ont plus pris le temps de construire leurs attaques pour, petit à petit, revenir au score (15-10, 25e minute), puis 17-12 à la pause, en faveur des héraultais, qui ont encaissé bien plus de buts lors de ce deuxième quart d’heure.

Montpellier, en revenant des vestiaires, parvenait à maintenir cet écart, de manière stable, mais Saran se montrait bien plus dangereux qu’en début de rencontre. Les visiteurs étaient de retour dans ce match, à la 35e minute, (19-16). Mais, l’écart ne diminuait plus. Valentin Porte et Jean Loup Faustin portaient littéralement cette équipe de Montpellier, qui se mettait à l’abri, en défense surtout (25-21, 45e minute). Le MHB, à ce moment là, semblait être reparti pleinement de l’avant, jusqu’à la fin du match. Mais les visiteurs n’ont rien lâché, et ont continué d’embêter les locaux, en jouant un jeu puissant et physique. Alors que la victoire semblait (presque) acquise (28-23, 52e minute), les sarannais ont fait trembler le public de Bougnol. En revenant à seulement deux buts, à la 56e minute (29-27), tout restait possible. Mais l’assurance de Faustin, qui a réalisé un match parfait (8 buts), a permis aux montpelliérains de finalement s’imposer de trois buts (32-29).

Alors que le MHB semblait maitriser son sujet pendant un quart d’heure, les locaux ont commencé à flancher face à des joueurs de Saran qui n’ont rien lâché. La deuxième mi temps fut plus tendue, mais la victoire, en fin de compte, était bien au bout. Comme cité précédemment, les nîmois se sont imposés 26-24 face à Paris. Par conséquent, Montpellier occupe la position de leader, avec quinze points.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s