Après un (léger) accrochage, Montpellier renoue avec la victoire à Aix en Provence (28-32)

Une pause bien méritée pour les joueurs de Patrice Canayer. Après un début de championnat tonitruant (6 victoires pour 1 nul), le MHB a réédité cette série en Ligue des Champions, avec 100% de victoires. Une trêve d’une dizaine de jours était donc méritée pour nos montpelliérains, dernièrement accrochés en championnat par St Raphael (28-28). 

Et ce ne furent pas les supporters de Montpellier qui manquaient à l’appel dans ce début de partie. Ils sont venus en nombre, et ont su chauffer cette Arena d’Aix, sans pour autant que les héraultais rentrent parfaitement dans la rencontre. En effet, après un doublé de Konan, le MHB était mené d’un léger écart de trois buts dès la 5e minute (4-1), par les provençaux. Mais la défense de Patrice Canayer va se réveiller, ainsi que Vincent Gerard, et les montpelliérains vont parfaitement maitriser le jeu rapide pour que Valentin Porte donne l’avantage à son équipe (5-6, 11e minute). Sur leur lancée, les deux arrières, Richardson et Porte, vont emmener cette équipe du MHB, vers un écart plus confortable et apaisé, que ce début de partie. Toujours sur du jeu rapide, mais plus puissant, Montpellier menait de trois buts à son tour, non loin de la pause (8-11, 23e minute). Faustin faisait également une très bonne première période et donnait un avantage de cinq points aux visiteurs. Alors que les locaux ont un peu plus resserré les lignes en cette fin de première mi temps, Guigou renvoyait les deux équipes, sur un score de 11-15, aux vestiaires.

Un début de partie mal maitrisé aurait pu couter bien plus cher aux montpelliérains, qui ont su installer leur jeu rapide, pour prendre de vitesse des joueurs d’Aix qui ont finalement manqué de solutions.

De retour de la pause, les deux équipes continuaient de jouer sur le même rythme. C’est ce également pourquoi, les montpelliérains n’arrivaient pas à creuser l’écart (16-20, 37e minute). Mais après un temps mort posé par l’entraineur d’Aix, la tendance va aller en faveur des héraultais, qui, à partir de ce moment là, vont de nouveau creuser l’écart sur du jeu rapide et puissant. Tout d’abord par Truchanovicius, puis par Toumi, pour porter l’écart à sept buts au tableau d’affichage (17-24, 42e minute). Mais, à un quart d’heure de la fin, Toumi, puis Bingo, vont enchainer une exclusion pour deux minutes. C’était le moment parfait pour Aix, qui en a profité pour rouler sur les montpelliérains, et se relancer totalement dans la rencontre. A la 50e minute, ils étaient revenus à seulement trois buts (23-26), et avaient totalement repris confiance. Ils vont même revenir à deux buts, à la 52e (25-27), jusqu’à ce que Camarero prenne, lui aussi, une exclusion. Dès lors, le MHB va de nouveau d’adjuger un écart définitif grâce à Simonet (26-31, 57e minute).

Montpellier se sort donc de cette partie, avec une victoire aboutie (28-32), et peut se tourner vers le match de Ligue des Champions ce week end, face au Sporting. Les héraultais prennent provisoirement la tête du classement, en attendant le match de Paris. Michael Guigou termine meilleur buteur du MHB avec sept réalisations, suivi par son arrière Porte, avec cinq buts.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s