Montpellier avait (probablement) déjà la tête à la Coupe d’Europe et s’incline à Paris (31-20)

Dans un match très rude, avec un gros combat physique, c’est le Stade Français qui est sorti vainqueur de son duel, face à Montpellier (31-20). Sur une pelouse difficile et un temps pluvieux, les montpelliérains ne méritaient pas mieux de ce déplacement à Paris et sont désormais menacés par Lyon.

Et en début de match, on ne pourra contredire ce score final. En effet, les parisiens ont littéralement gardé le ballon, tout en avançant de manière fulgurante, face à des montpelliérains complètement dominés et sans solution pour sortir de leur camp (3-3, 7e minute). Il faudra attendre un lancement de jeu sur la ligne médiane et une passe sautée de Plisson, pour qu’Arias envoie Waisea marquer le premier essai de la partie, totalement mérité au vu de l’entame de partie (10-3). Montpellier commençait à entrer dans la rencontre, mais à l’image de son demi d’ouverture Steyn, c’était trop approximatif pour pouvoir inquiéter Jean Bouin. Pire même, un contre éclair parisien permettait à Waisea d’inscrire un doublé, à la 25e minute, après un bon jeu au pied d’Arias sur son aile (17-3). Le MHR prenait donc l’eau dans toutes les zones de combat (20-3, 32e minute). Aidés par un carton jaune contre le Stade Français, Montpellier minimisait l’écart à la pause, en marquant un essai par Du Plessis (20-10).

Ce fut donc un moindre mal en rentrant aux vestiaires, lorsque l’on voyait l’excellente première période parisienne.

Mais en début de deuxième mi temps, ce sont les Cistes qui sont rapidement revenus dans la partie. Nadolo est poussé par son pack pour aplatir et permettre aux héraultais de se relancer pleinement (20-17, 43e minute). C’était donc un 14-0 encaissé par les locaux, preuve que le carton jaune reçu par Macalou a fait très mal. Mais les visiteurs retombaient dans leurs travers de première mi temps. Trop d’indisciplines donnaient l’occasions à Plisson d’aggraver le score (26-20, 57e minute). Après quelques changements des deux cotés, le jeu tentait de s’équilibrer, mais les parisiens se sont donnés de l’air grâce à un nouvel essai marqué tranquillement par Ensor, qui avait un véritable boulevard devant lui (31-20, 63e). Dans cette fin de première période, ce seront les mauvais choix qui auront empêché Montpellier d’espérer quelque chose. Par deux fois, les visiteurs ont souhaité jouer des pénalités rapidement, sans taper en touche et mettre la pression sur le Stade Français. Cela aurait pu déboucher sur des occasions très dangereuses et intéressantes.

Le score ne bougera plus (31-20) et le MHR pourra s’en mordre les doigts. Suite à un retour fulgurant après une première mi temps ratée, les parisiens auront profité de toutes les approximations héraultaises pour s’imposer dans cette rencontre. Il va vite falloir se remettre au travail pour les Cistes, qui affrontent le Leinster, le week end prochain.

Les réactions au micro de Canal+

Alexandre Flaquart : « C’est le genre de performance qu’on prépare. C’est un match qu’on attendait et on avait du coeur tout le long. Comme la semaine derniere, c’est la volonté et l’intensité dans le combat qui nous ont fait gagner. C’est parfait. »

Benoit Paillaugue : « On démarre mal le match comme à Bordeaux. On les a mit à mal dans le dernier quart d’heure mais trop d’erreurs. On sort pas bien de notre camp, c’est un peu de tout, ce n’est pas un match abouti. Toutes les equipes sont armées pour se qualifier et quand on tombe dans la difficulté, ça devient plus dur. La c’est la coupe d’Europe, c’est un étage au dessus, il va falloir se préparer. »

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s