Réaliser l’exploit d’aller gagner à Nantes, le MHB a su le faire (27-30)

Lorsque l’on voit ce début de saison, le Montpellier Handball n’en termine plus d’impressionner. Après trois victoires sur trois en championnat, de même en Ligue des Champions (victoire dimanche 28-20 face à Zaporhojie), le véritable test se distinguait par un déplacement à Nantes, ce mercredi soir.

Et pour le coup, quelle opposition ! Avec ce que démontrent nantais et montpelliérains, les experts nationaux du handball confirment que le PSG pourrait se faire du souci, pour sa saison. C’était donc un véritable choc qui se jouait ce soir, à la Trocardière, de Nantes. Le MHB, très en jambe, rentrait complètement dans sa partie, et rapidement. Après une grosse bataille, rugueuse, en défense, les visiteurs menaient de très peu, grâce à un Vincent Gérard costaud dans ses cages (2-3, 6e minute). Malgré un Diego Simonet en folie, délivrant de superbes passes, Montpellier n’arrivait pas à creuser l’écart. En face, Nantes, résiste au combat proposé par les héraultais et tentent de maintenir l’intenable demi centre du MHB, auteur du sixième but de son équipe (5-6, 11e minute). Ce chassé croisé ne vas pas cesser entre les deux formations, qui se rendaient coup pour coup (10-10, 18e minute). C’est le moment choisi par les locaux pour passer devant à la marque, et de manière conséquente, ce qui a entrainé un temps mort de Patrice Canayer (13-10, 23e minute). Cela aura donné un petit boost aux montpelliérains, qui rentreront aux vestiaires en étant menés d’un but.

Dans cette première période très engagée, mais marquée par des déchets, c’est Nantes qui a fait la différence lors des dix dernières minutes, mais l’écart était trop faible pour tirer une conclusion (15-14).

Mais, les locaux ne vont pas tarder à reprendre leur avance. Face à des héraultais qui n’étaient pas encore en jambe après la pause, le H menait de trois buts (18-15, 33e minute). Mais comme toujours, la base arrière fonctionne très bien à Montpellier. Simonet, toujours dans les bons coups, a encore brillé de mille feux dans cette partie, pour (une fois de plus) faire revenir son équipe au score (20-20, 40e). Dans ce dernier quart d’heure, c’est Vincent Gerard qui refait surface et qui se démarque. Les montpelliérains en ont profité pour accélérer le jeu et prendre l’avantage dans un moment important, garce à Toumi (21-23, 46e minute). A dix minutes de la fin, Nantes égalisera, mais le MHB n’avait pas prévu de rentrer bredouille à Montpellier. Toumi, Porte et Soussi ont régalé les supporters montpelliérains pour prendre une avance confortable en fin de match (25-28, 55e minute). De ce fait, Montpellier conservera la victoire, et s’imposera finalement 27-30, à Nantes.

C’est donc une grosse victoire héraultaise, remportée au mental et à la tactique de l’entraineur. Les visiteurs ont su prendre l’avantage au meilleur des moments, et, à l’expérience, le conserver jusqu’au bout pour s’imposer chez un concurrent direct pour le titre. A noter les excellents matchs de Toumi (6 buts) et de Porte (5 buts), récent prolongé au club.

Quentin Jacquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s