Pour le MHSC à Troyes : relever la tête (et rapidement) !

Dans le dur en championnat (17e), le Montpellier Hérault Sport Club se déplace sur la pelouse du promu Troyes (15e), pour tenter de se relancer avant quatre gros matchs en prévision, dont la réception du PSG, le week end prochain.

Les temps sont moroses sur Montpellier en ce moment. Si le rugby et le handball cartonnent actuellement lors de ce début de saison, le MHSC est déjà en grand danger, à la limite de la zone de relégation. Avec seulement une victoire et un nul en cinq matchs, les hommes de Der Zakarian se mettent dans une position très inconfortable, avant d’affronter coup sur coup, le PSG, Monaco, Nice puis Saint Etienne. Le fait d’avoir eu un début de saison donc plutôt abordable, n’aura pas profité aux joueurs montpelliérains, qui ont (presque) l’obligation de s’imposer dans l’Aube, ce soir.

De son coté, l’ESTAC reste sur un match nul (0-0), à domicile, face à Toulouse. Pour ramener quelque chose, les héraultais devront trouver le juste milieu entre la défense, trop imprécise face à Nantes, et retrouver une attaque fébrile pour pouvoir marquer. Face à Nantes, c’est ce mélange d’incompréhension sur le terrain qui a véritablement perdu les pailladins, qui auraient pu gagner cette partie s’ils avaient été plus poussifs devant.

Pour ce déplacement, l’entraineur a convoqué Pionnier, Lecomte – Aguilar, Congré, Mukiele, Hilton, P.Mendes, Roussillon – Sambia, Lasne, Skhiri, Dolly, Piriz, Sessegnon – Ikoné, Mbenza, Camara, Ninga. A noter que Giovanni Sio, qui a reçu un carton rouge samedi dernier, a écopé de trois matchs fermes de suspension, et manquera ce match à Troyes, puis face à Paris et Monaco.

En conférence de presse, le coach a fait part de son envie de rigueur et de clarté dans le jeu et la défense, « j’attends plus de rigueur, qu’on soit plus imperméable et qu’on garde nos cages vierges », et rappelle l’importance de cette rencontre, « bien sûr qu’il ne faut pas perdre. Et si on n’est pas capable de gagner il faudra au moins ne pas perdre ». Coté joueur, c’est Benjamin Lecomte qui a tenu à relativiser sur la situation, « on n’a pas encore passé la moitié de la première partie de saison donc ne parlons pas de situation critique », « on est là pour écouter le Coach, on a un groupe qui vit très bien ».

Coup d’envoi de la partie à 20h, au stade de l’Aube, à Troyes.

Quentin Jacquet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s