Le MHR réalise le coup parfait à Castres (17-22)

Le Montpellier Hérault Rugby se déplaçait à Castres ce samedi soir, pour le compte de la 3e journée de Top 14. Dans une rencontre 100% indécise jusqu’à la fin, nos Cistes se sont finalement imposés 22-17. Une excellente affaire donc pour les héraultais, quand on sait qu’il est difficile de gagner dans le Tarn. 

Avec une composition d’équipe audacieuse, Vern Cotter a donc vu très juste, pour dessiner un succès qui n’était pas le plus prévisible. Après une bonne entame de match, les montpelliérains ont ouvert le score dès la 2e minute de jeu, par une pénalité de son sud africain, Pienaar (0-3). En face, les castrais se montraient très maladroit face aux poteaux, ratant plusieurs pénalités. Le buteur montpelliérain ne s’est pas privé, au quart d’heure de jeu, d’augmenter le score en faveur du MHR, grâce à l’indiscipline des locaux, et un collectif héraultais très en place dans son match, et qui démontre un véritable puissance habituelle (0-6, 14e). Trois minutes plus tard, Urdapilleta réduira la marque (3-6), puis 6-6. A la demi heure de jeu, c’est Castres qui prenait de plus en plus la main sur cette rencontre. Cela se justifie par l’essai marqué par Dumora, sur un décalage rondement mené (11-6). Ruan Pienaar marquera une nouvelle pénalité avant la pause (11-9). Les montpelliérains accusaient donc un retard de deux points à la pause, dans un match très équilibré entre deux formations joueuses et puissantes.

De retour des vestiaires, Pienaar permettait de nouveau à Montpellier, de virer en tête, car les joueurs du CO ont empêché la sortie du ballon (11-12, 47e). Le chassé croisé continue avec Urdapilleta (14-12), mais le MHR affichait un visage bien plus conquérant qu’en première période. La densité de jeu des visiteurs pouvait faire pencher la balance en leur faveur à n’importe quel moment. Le travail en mêlée a été également rectifié à la mi temps, ce qui permet aux Cistes d’avoir plus de munitions, sans pour autant les concrétiser dans ce second acte. C’est Kockott, à la 67e minute qui élargit le score (17-12), un peu contre le cours du jeu. Pienaar répondra presque sur le champ (17-15), après un gros temps fort de Montpellier, qui n’a pas su tirer profit de l’avantage qui était en cours. Mais le tournant du match vient d’un coup d’éclair de l’ailier du MHR, Nadolo. Parfaitement servi dans sa course, il s’en est allé inscrire l’essai de la gagne, dans l’angle de l’en-but, à la 74e minute (17-22).

Montpellier s’impose donc brillamment 22-17 sur la pelouse de Castres, et compte actuellement trois victoires en trois matchs, et réside seul en tête de ce Top 14. Après une première mi temps un peu brouillonne sur l’indiscipline et la mêlée, Vern Cotter a trouvé les mots justes pour emmener son équipe vers un succès peu évident au début de ce match. Rendez vous la semaine prochaine, face à Toulon, à l’Altrad Stadium.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s