Montpellier termine le podium du trophée des champions

Le Montpellier Handball se rendait à Rouen ce week end, pour y disputer le trophée des champions. Après avoir perdu la demi finale face à Nantes (31-28), qui remportera le titre, le MHB a gagné la petite finale aux dépends de Saint Raphael (37-29).

Il fallait donc en faire, de la route, pour voir ce trophée des champions 2017. Les quatre équipes présentes, sont habituées à se retrouver pour ce prestigieux tournoi officiel d’avant saison. Lors de sa demi finale vendredi, Montpellier affrontait donc Nantes, deuxième du championnat l’an passé. Après un début de match très équilibré, aucune équipe ne distinguait au score (5-5, 7e). C’est le moment choisi par l’équipe de Thierry Anti, pour prendre les devants à la marque, face à des montpelliérains qui commencent à buter sur la défense. Le premier temps mort viendra au quart d’heure de jeu, de la part de Patrice Canayer, voyant son équipe distancée par Nantes (10-6). Cela aura eu le don de réveiller nos montpelliérains, poussés par Truchanovicius et Kavticnik, ils reviendront à 15-13, à cinq minutes de la pause. Avec trois buts de Caussé, mais des espaces en défense, le MHB rentrait aux vestiaires avec un retard de deux buts (18-16). De retour de la mi temps, c’est de nouveau le HBC Nantes qui creuse l’écart dans cette partie, avec un Nyokas toujours aussi habile au tir, (22-18, 40e). Nos héraultais recolleront assez rapidement au score, pour revenir à un seul but des adversaires, mais seront à nouveau distancés physiquement, par des nantais très joueurs et très appliqués. A la 57e minute, Olivier Nyokas scellait le résultat, en marquant le but de la victoire pour Nantes, qui aura presque toujours été devant au score (31-26, 57e). Le MHB s’inclinait donc 31-28 et allait retrouver Saint Raphael, pour la petite finale, qui a été battu par le PSG. A noter les bonnes prestations de Truchanovicius et Caussé (5 buts).

Lors de cette petite finale, le début fut équilibré entre ces deux équipes, qui ont l’habitude de nous donner des rencontres serrées en championnat. Mais, le club varois tient mieux sa défense que Montpellier, qui laisse trop d’intervalles et se retrouve mené de quatre buts au quart d’heure de jeu (9-5, 13e). Le temps mort posé par Patrice Canayer permettra à nos montpelliérains de vite revenir dans la partie, avant d’être de nouveau distancés par St Raphael, porté par son ailier Caucheteux. Les varois menaient donc de trois buts à la pause (16-13). Mais le MHB n’est pas le MHB pour rien. Le sauveur habituel, Guigou, distribue le jeu à merveille, et fait de nouveau revenir Montpellier dans la partie. A ce moment là, rien n’était joué pour la troisième place. Face à cette envie et motivation des héraultais, les adversaires du jour sont totalement dépassés dans le jeu. Une image totalement inverse de la première mi temps (26-22, 45e). Le rouleau compresseur était bien lancé, et les montpelliérains ne laissaient plus aucune chance à Saint Raphael pour marquer. Le MHB menait de sept buts à dix minutes de la fin. En maitrisant parfaitement sa deuxième période, Montpellier s’adjuge donc la médaille de bronze de se trophée des champions, emmené par un Melvin Richardson de gala (9 buts). Victoire sans appel 37-29. Place maintenant à la récupération, et à la préparation du match face à Chambéry, le 13 septembre, pour la première journée de championnat.

Quentin Jacquet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s